Connect with us

ACTUALITÉS RÉGIONALES

L’hôpital d’Ottawa demande aux travailleurs de la santé « découragés » de l’Alberta de venir vers l’est

Published

on

Alors que les syndicats de la santé de l’Alberta continuent de mettre en garde contre une crise de dotation, le PDG d’un hôpital de l’Ontario continue de plaider auprès des travailleurs de la santé de la province des Prairies pour qu’ils mènent leur carrière vers l’Est.

À deux reprises ce mois-ci, Alex Munter, PDG du Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario (CHEO) à Ottawa, a dirigé ses efforts de recrutement vers les travailleurs de la santé de l’Alberta.

Le dernier message est venu lundi. Munter a tagué les travailleurs des services de santé de l’Alberta, en disant: « Si vous vous sentez découragé parce qu’on vous reproche des problèmes de santé plutôt que d’être remercié pour 2 ans et demi de travail inlassable.… Nous apprécierions votre dévouement et votre expertise au CHEO! »

Munter a continué de faire valoir son argumentaire mardi dans une interview sur le Calgary Eyeopener.

« Au Canada, nous n’avons pas planifié adéquatement une main-d’œuvre vieillissante et une demande accrue dans le système de santé », a-t-il déclaré.

« Donc, ce que nous faisons ici, c’est que nous tendons vraiment la main partout, et cela inclut l’Alberta, et vous savez, il y a beaucoup de changements à venir dans les services de santé de l’Alberta et ceux-ci peuvent ne pas convenir à tout le monde. »

Les offres interviennent alors que les hôpitaux de l’Alberta continuent de lutter contre les pénuries de personnel, selon cinq syndicats représentant plus de 120 000 travailleurs de la santé dans la province.

Lundi, les United Nurses of Alberta (UNA), l’Alberta Union of Provincial Employees (AUPE), le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), la Health Sciences Association of Alberta (HSAA) et Friends of Medicare (FOM) ont appelé Le ministre de la Santé, Jason Copping, pour les rencontrer.

Ils ont déclaré vouloir s’associer à son ministère pour élaborer un plan axé sur la rétention et le recrutement de plus de personnel et l’amélioration des conditions de travail.

« Nous devons arrêter l’effusion de sang et essayer de stabiliser notre main-d’œuvre », a déclaré Heather Smith, présidente de l’UNA.

« Il n’est pas surprenant que nous ayons forcé, je vous dirais, de nombreux travailleurs de la santé, qu’il s’agisse de médecins, d’infirmières ou d’autres, à se demander si l’Alberta est un endroit où ils veulent pratiquer simplement à cause du manque de respect qu’ils ont subi . »

Lors de l’assemblée générale annuelle de l’UCP samedi, la première ministre Danielle Smith a suggéré que les problèmes de dotation en personnel de la province sont le résultat d’une mauvaise prise de décision, y compris les mandats de vaccination, par les services de santé de l’Alberta.

Elle s’est engagée à restructurer la direction d’AHS avant la fin de l’année.

« Une fois que le monde saura également que nous n’allons pas avoir de mandats de vaccination, je soupçonne que ceux qui ont été licenciés dans d’autres juridictions sauront qu’ils auront une maison ici », a-t-elle déclaré.


ÉCOUTEZ | Le PDG du CHEO, Alex Munter, explique pourquoi il veut que les travailleurs de la santé de l’Alberta viennent en Ontario :

6:47Le PDG de l’hôpital d’Ottawa veut des travailleurs de la santé de l’Alberta

Nous entendons le PDG d’un hôpital d’Ottawa qui veut que les travailleurs de la santé de l’Alberta aillent travailler pour lui.

Munter dit qu’il a entendu des gens de la province qui se sentent « manqués de respect », et ses messages sont une façon de leur rappeler qu’ils ont des options.

« C’est un marché de vendeurs … Je veux rester sur leur radar », a-t-il déclaré.

« Nous luttons »

Dans une déclaration envoyée par courrier électronique, Steve Buick, attaché de presse du ministre de la Santé, a déclaré qu’un meilleur accès aux soins de santé était la priorité n ° 1 du ministre.

« Nous travaillons à reconstruire la main-d’œuvre de la santé, qui est sous pression au Canada et dans d’autres pays », a-t-il déclaré.

« Nous devons faire plus et agir plus rapidement pour intégrer davantage de personnel dans le système. Maintenant que le ministre Copping a été renommé et assermenté… il travaille sur des plans pour y parvenir, en s’appuyant sur le travail qui a été fait à ce jour.

Buick a ajouté que Copping a rencontré des dirigeants de l’UNA, de l’AUPE et de la HSAA au cours de la dernière année, et qu’il serait heureux de les rencontrer à nouveau.

Heather Smith, présidente des United Nurses of Alberta, prend la parole lors d’une conférence de presse lundi. Les membres des syndicats de la santé de l’Alberta se sont réunis pour exprimer leurs préoccupations concernant les niveaux de dotation en personnel dans la province. (Radio-Canada)

Mais les syndicats affirment que l’on n’en fait pas assez pour retenir les professionnels de la santé dans la province à l’heure actuelle.

« Nous devons faire de l’Alberta un employeur de choix afin de pouvoir recruter et former davantage de personnes pour assumer ces rôles dans le domaine de la santé », a déclaré Mike Parker, président de l’Association des sciences de la santé de l’Alberta.

« Nous nous soucions de chaque patient que nous voyons et nous voulons être là pour eux en cas de besoin, mais nous luttons. »

Les pénuries de personnel au cours des derniers mois ont entraîné des fermetures temporaires dans plusieurs services d’urgence de l’Alberta. Le dernier en date s’est produit lundi, lorsque le service d’urgence de Milk River a fermé parce qu’il n’y avait pas de médecins disponibles. Il rouvrira mercredi.

Le Dr James Talbot, ancien médecin hygiéniste en chef de l’Alberta, affirme que les travailleurs de la santé ont travaillé sans relâche pour prendre soin des patients au cours des trois dernières années, mais certains pourraient se demander s’ils devraient exercer leurs talents ailleurs.

« Ils sont restés fidèles aux meilleures, vous savez, traditions de leurs professions jusqu’à la toute fin. Mais maintenant, ils décident s’ils veulent ou non rester dans un endroit qui ne semble pas les apprécier. » a-t-il déclaré dans une interview sur le Calgary Eyeopener.

« Je pense que, malheureusement, les commentaires du premier ministre … ne font qu’aggraver la situation. »

Tout cela présente une opportunité pour Munter, qui dit avoir des centaines de postes vacants à pourvoir.

« J’essaie de susciter l’intérêt. Je pense qu’il pourrait y avoir un intérêt en Alberta. »

ACTUALITÉS RÉGIONALES

La police de Victoria recherche 2 hommes après l’agression sexuelle d’une adolescente à Topaz Park

Published

on

Par

La police de Victoria recherche deux hommes qui auraient agressé sexuellement une adolescente à Topaz Park mardi matin.

Selon un communiqué de la police, l’adolescent, qui est étudiant en échange, a pu se libérer et s’échapper.

« Il s’agit d’un incident prolongé et franchement très préoccupant », a déclaré le porte-parole du département de police de Victoria, Bowen Osoko. « C’est pourquoi nous demandons aux personnes qui se trouvaient dans la région ou qui ont des images de surveillance ou des images de caméra de tableau de bord de se manifester. »

L’adolescente, dont l’âge n’est pas précisé mais que la police appelle une « adolescente », aurait traversé Topaz Park entre 9h et 10h mardi lorsque son chemin a été bloqué par deux hommes près de la maison de campagne et des toilettes au nord-est. coin du parc.

Selon la police, c’est à ce moment-là que les deux hommes ont agressé sexuellement la jeune fille. Après s’être libérée, elle s’est enfuie dans un endroit sûr où elle a raconté à un adulte ce qui s’était passé.

La police a ouvert une enquête et s’emploie à identifier et localiser les suspects.

Les deux hommes sont décrits comme âgés d’environ 60 ans, avec des cheveux noirs et portant des chemises noires, des pantalons noirs et des chaussures noires, selon le communiqué de la police de Victoria. Les deux hommes portaient de grands sacs à dos noirs et, selon la jeune fille, avaient « une apparence échevelée ».

L’incident a été signalé à la police mardi soir, mais selon le communiqué, ils n’ont pu interroger la jeune fille que mercredi soir parce que ses parents vivent à l’extérieur du Canada.

La police a déclaré que la jeune fille recevait un soutien et séjournait actuellement dans une famille d’accueil dans le cadre de son échange. Osoko a déclaré qu’ils ne révélaient pas son âge afin de protéger sa vie privée.

Continue Reading

ACTUALITÉS RÉGIONALES

2 personnes arrêtées après qu’une femme s’est échappée d’une camionnette U-Haul en Colombie-Britannique: la police

Published

on

Par

La police de Delta a arrêté deux suspects accusés d’avoir agressé, volé et séquestré de force deux femmes dans une camionnette U-Haul.

Dans un communiqué, la police a déclaré jeudi qu’ils avaient été appelés sur l’autoroute 17 et Ladner Trunk Road à Delta, à environ 28 kilomètres au sud de Vancouver, pour répondre à un signalement d’une « personne désemparée ».

Là, ils ont trouvé une femme de 21 ans qui a déclaré avoir été agressée, volée et confinée dans une camionnette U-Haul avant de réussir à s’échapper.

Ils ont également appris qu’une autre femme était toujours confinée dans le fourgon.

La police a ensuite retrouvé la camionnette à Aldergrove, à environ 61 kilomètres au sud-est de Vancouver, où la GRC de Langley a arrêté un homme et une femme et a trouvé la deuxième victime, qui était indemne.

La police dit qu’elle recommande plusieurs accusations, y compris la séquestration et les voies de fait, et que l’enquête est en cours.

La police a déclaré qu’elle ne divulguerait pas l’identité des deux suspects, qui restent en garde à vue en attendant leur première comparution devant le tribunal, jusqu’à ce que les accusations aient été approuvées.

Continue Reading

ACTUALITÉS RÉGIONALES

3 hommes plaident coupables dans le meurtre d’Abbotsford en 2017

Published

on

Par

Selon la police, trois hommes ont plaidé coupable en lien avec la mort par balle en 2017 d’Alexander Blanarou, 24 ans, décédé dans ce que l’on pense être un meurtre ciblé lié à la drogue.

L’équipe intégrée d’enquête sur les homicides (IHIT) a déclaré jeudi dans un communiqué que Michael Schweiger avait plaidé coupable de complicité après coup pour homicide involontaire coupable le 5 décembre.

En octobre, Islam Nagem et Edrick Raju ont également plaidé coupables en relation avec l’homicide, a indiqué la police. CBC News a appelé la police pour savoir à quelles accusations les deux hommes ont plaidé coupable.

En 2020, après une enquête, l’IHIT a accusé Nagem et Raju de meurtre au premier degré, tandis que Schweiger a été accusé de meurtre au deuxième degré.

La police d’Abbotsford a déclaré que Blanarou avait reçu plusieurs balles le 28 décembre 2017 et qu’il avait été tué alors qu’il était en liberté sous caution pour deux accusations de drogue auxquelles il faisait face au Yukon.

Son corps a été retrouvé dans un champ de bleuets dans le pâté de maisons 5200 de Bates Road, dans la campagne d’Abbotsford.

La police a déclaré qu’elle ne commenterait pas davantage car l’affaire est toujours devant les tribunaux. La condamnation des trois hommes est prévue pour début 2023.

Continue Reading

Tandance