Connect with us

NBA

Les Rattlers éliminent les Stingers, doubles champions en titre de la CEBL, et se qualifient pour les quarts de finale

Published

on

Il y aura un nouveau champion de la Ligue canadienne de basketball élite lors de la saison 2022.

Lors du match d’ouverture des séries éliminatoires de la CEBL, les Rattlers de la Saskatchewan ont battu les doubles champions en titre des Stingers d’Edmonton 94-91 à Saskatoon jeudi.

La Saskatchewan, qui a obtenu l’avantage du terrain en tant que cinquième tête de série avec une fiche de 11-9 en saison régulière, affrontera l’expansion des Shooting Stars de Scarborough en quart de finale dimanche.

Les Rattlers ont mené pendant tout le matchsouvent à deux chiffresmais les Stingers (10-10), aidés par une course de 10-0, ont réduit un déficit de 11 points à un lors de l’Elam Ending.

Les vedettes canadiennes Adika Peter-McNeilly, de Toronto, et Mathieu Kamba, de Calgary, ont joué un rôle clé dans la remontée d’Edmonton, inscrivant 13 des 15 derniers points des Stingers.

Fin controversée

Avec le match à 92-91 et le score cible fixé à 94, l’attaquant des Stingers et natif d’EdmontonJordan Baker a commis une faute sur le tireur d’élite des Rattlers, Tony Carr.

Après avoir été envoyés à la ligne, les joueurs et les entraîneurs d’Edmonton ont protesté que le tableau de bord indiquait à tort que les Stingers avaient une faute à infliger et que la Saskatchewan ne devrait pas recevoir deux tirs fautifs.

Sans se laisser décourager, Carr s’est avancé sur la ligne devant un centre SaskTel silencieux et a englouti ses 19e et 20e points du match pour assurer la victoire des Rattlers.

Les Stingers, sixième tête de série, ont eu du mal sur le terrain au premier quart et ont tiré 20%, dont 2 sur 12 à deux points, contre 57% pour les Rattlers.

La Saskatchewan a perdu le garde Bruce Massey à cause d’une blessure à la jambe avec seulement quelques minutes à faire au deuxième quart avant que les Rattlers ne prennent une avance de 16 points en deuxième demie.

Massey n’est pas revenu au jeu.

Les engoulevents dérangent les bandits

Les Nighthawks de Guelph, septième tête de série, ont marché dans la vallée du Fraser pour battre les Bandits de quatrième place 90-85 vendredi et ont remporté un match de quart de finale avec les Lions de la rivière Niagara.

Le match de barrage au Langley Events Center s’est terminé sur le fil alors que les Nighthawks (10-10) se sont avérés plus efficaces dans leur score que les Bandits (12-8).

Le match étant à égalité à 25 après le premier quart-temps, les Nighthawks ont maintenu leur rythme de pointage au deuxième quart et ont maintenu les Bandits à seulement 11 points pour mener une avance de 14 points à la mi-temps.

Fraser Valley a rapidement comblé cet écart au troisième quart, réalisant une séquence de 14-0 au milieu de la période et traînant de sept points avant le quatrième.

Les Bandits ont continué à réduire l’avance des Nighthawks au cours des six premières minutes du quart et ont mené 80-76 avant l’Elam Ending.

Guelph a augmenté de 87-81, à seulement deux points du score cible de 89, mais l’attaquant des Bandits Brandon Gilbeckqui a mené Fraser Valley au pointage avec 21 pointsles a ramenés à deux avec quatre points consécutifs.

Suite à un chiffre d’affaires du garde des Bandits Malcolm Duvivier, qui est sorti des limites, le garde vedette des Nighthawks Cat Barber a frappé un recul à 3 points pour remporter la victoire.

Barber a inscrit 25 points combinés aux 27 d’Ahmed Hill pour mener l’offensive des Nighthawks.

Guelph a tiré à 60% au-delà de l’arc mené par l’effort de tir de 6 sur 8 de Hill sur trois.

Jeu des quarts de finale

La troisième place des Scarborough Shooting Stars (12-8) accueillera les Rattlers lors du premier match de quart de finale dimanche à 15 h HE, tandis que la deuxième tête de série Niagara River Lions affrontera les Nighthawks à 19 h HE.

Les gagnants des matchs de dimanche donneront le coup d’envoi du week-end de championnat de la CEBL le 12 août à 16 h 00 HE lors de la première demi-finale, suivis de la première place des Hamilton Honey Badgers (14-6) contre l’hôte des BlackJacks d’Ottawa (8-12) à 19 h HE. La finale se jouera à 16 h HE le 14 août.

Tous les matchs seront diffusés en direct sur CBCSports.ca, CBC Gem et l’application gratuite CBC Sports.

NBA

Regardez le week-end de championnat de la CEBL

Published

on

Par

Cliquez sur le lecteur vidéo ci-dessus pour regarder la fin de semaine du championnat de la Ligue canadienne de basketball élite à Ottawa.

La couverture en direct des quatre finales de tout l’Ontario commence vendredi à 16 h HE avec la première demi-finale alors que les Lions de la rivière Niagara affronteront l’expansion Scarborough Shooting Stars, suivis des Honey Badgers de Hamilton, tête de série, contre les hôtes BlackJacks d’Ottawa à 19 h HE. .

La couverture se poursuit dimanche avec le gagnant de chaque demi-finale lors du match de championnat de la CEBL à 15h30 HE.

Continue Reading

NBA

La NBA et la NBPA retirent le numéro 6 de Bill Russell dans toute la ligue

Published

on

Par

Le maillot n ° 6 de Bill Russell est retiré dans toute la NBA.

La NBA et la National Basketball Players Association ont fait l’annonce jeudi, retirant définitivement le numéro porté par le champion à 11 reprises, militant des droits civiques et quelqu’un d’assez bon pour avoir été inscrit au Basketball Hall of Fame en tant que joueur et entraîneur.

Russell devient le premier joueur à voir son numéro retiré dans toute la ligue.

« Le succès sans précédent de Bill Russell sur le terrain et son activisme pionnier pour les droits civiques méritent d’être honorés d’une manière unique et historique », a déclaré le commissaire de la NBA, Adam Silver. « Retirer définitivement son numéro 6 dans toutes les équipes de la NBA garantit que la carrière transcendante de Bill sera toujours reconnue. »

Les joueurs qui portent actuellement le numéro 6 – y compris LeBron James des Lakers de Los Angeles – peuvent continuer à le faire. Mais le numéro ne peut plus être émis, a indiqué la ligue.

Tous les joueurs de la NBA porteront un écusson sur l’épaule droite de leur maillot cette saison, a annoncé la ligue, et chaque terrain de la NBA affichera un logo en forme de trèfle avec le n ° 6 sur la ligne de touche près de la table des marqueurs.

Les Celtics de Boston ont prévu « une reconnaissance distincte et unique pour lui sur leurs uniformes », a déclaré la NBA.

Russell est décédé le 31 juillet à l’âge de 88 ans. Il était le vainqueur le plus prolifique de l’histoire de la NBA, 11 fois champion au cours d’une carrière de 13 ans – remportant les deux derniers de ces titres en tant que joueur-entraîneur – et le premier Black entraîneur dans l’un des principaux sports professionnels américains pour remporter un championnat.

Il a marché avec Martin Luther King Jr., s’est tenu aux côtés de Muhammad Ali et a reçu la Médaille présidentielle de la liberté des mains du président Barack Obama.

Et avoir son numéro retiré de la ligue le place dans un club très exclusif.

La Major League Baseball a définitivement retiré le numéro 42 – en l’honneur de Jackie Robinson, qui a brisé la barrière des couleurs de la grande ligue – étant entendu que ceux qui portaient ce numéro pouvaient continuer à le faire. Mariano Rivera des Yankees de New York a été le dernier des majors à porter le numéro 42, le faisant jusqu’à sa dernière saison en 2013.

La LNH, à la retraite de Wayne Gretzky en 1999, a déclaré que son numéro 99 serait retiré dans toute la ligue en l’honneur du meilleur marqueur de tous les temps de ce sport.

Et maintenant, Russell reçoit le même traitement. Il semble également approprié que lui et Robinson – tous deux briseurs de barrières – soient à nouveau liés. Russell a qualifié Robinson de héros, disant un jour qu ‘ »il m’a montré la voie pour être un homme dans le sport professionnel ».

Robinson, clairement, tenait également Russell en haute estime. Rachel Robinson, sa veuve, a demandé à Russell d’être un porteur aux funérailles de son mari en 1972.

« Il s’agit d’un honneur capital réservé à l’un des plus grands champions à avoir jamais joué au jeu », a déclaré la directrice générale de la NBPA, Tamika Tremaglio. « Les actions de Bill sur et en dehors du terrain tout au long de sa vie ont contribué à façonner des générations de joueurs pour le mieux et pour cela, nous lui en sommes éternellement reconnaissants. Nous sommes fiers de continuer à célébrer sa vie et son héritage aux côtés de la ligue. »

Il y a eu plus de 250 joueurs dans l’histoire de la NBA à porter un maillot n ° 6, dont 24 qui l’ont fait dans au moins un match la saison dernière – notamment James, qui a alterné entre 6 et 23 tout au long de sa carrière NBA.

Personne n’a porté le numéro 6 des Celtics depuis la dernière saison de Russell, 1968-69.

Russell est l’un des 12 joueurs actuellement inscrits au Basketball Hall of Fame qui ont porté le numéro 6 à au moins un moment de leur carrière. Les autres : Julius Erving, Patrick Ewing, Ben Wallace, Don Barksdale, Chuck Cooper, Larry Costello, Tom Gola, Cliff Hagan, Alex Hannum, Buddy Jeanette et Neil Johnston.

Continue Reading

NBA

La NBA et la NBPA retirent le numéro 6 de Bill Russell dans toute la ligue

Published

on

Par

Le maillot n ° 6 de Bill Russell est retiré dans toute la NBA.

La NBA et la National Basketball Players Association ont fait l’annonce jeudi, retirant définitivement le numéro porté par le champion à 11 reprises, militant des droits civiques et quelqu’un d’assez bon pour avoir été inscrit au Basketball Hall of Fame en tant que joueur et entraîneur.

Russell devient le premier joueur à voir son numéro retiré dans toute la ligue.

« Le succès sans précédent de Bill Russell sur le terrain et son activisme pionnier pour les droits civiques méritent d’être honorés d’une manière unique et historique », a déclaré le commissaire de la NBA, Adam Silver. « Retirer définitivement son numéro 6 dans toutes les équipes de la NBA garantit que la carrière transcendante de Bill sera toujours reconnue. »

Les joueurs qui portent actuellement le numéro 6 – y compris LeBron James des Lakers de Los Angeles – peuvent continuer à le faire. Mais le numéro ne peut plus être émis, a indiqué la ligue.

Tous les joueurs de la NBA porteront un écusson sur l’épaule droite de leur maillot cette saison, a annoncé la ligue, et chaque terrain de la NBA affichera un logo en forme de trèfle avec le n ° 6 sur la ligne de touche près de la table des marqueurs.

Les Celtics de Boston ont prévu « une reconnaissance distincte et unique pour lui sur leurs uniformes », a déclaré la NBA.

Russell est décédé le 31 juillet à l’âge de 88 ans. Il était le vainqueur le plus prolifique de l’histoire de la NBA, 11 fois champion au cours d’une carrière de 13 ans – remportant les deux derniers de ces titres en tant que joueur-entraîneur – et le premier Black entraîneur dans l’un des principaux sports professionnels américains pour remporter un championnat.

Il a marché avec Martin Luther King Jr., s’est tenu aux côtés de Muhammad Ali et a reçu la Médaille présidentielle de la liberté des mains du président Barack Obama.

Et avoir son numéro retiré de la ligue le place dans un club très exclusif.

La Major League Baseball a définitivement retiré le numéro 42 – en l’honneur de Jackie Robinson, qui a brisé la barrière des couleurs de la grande ligue – étant entendu que ceux qui portaient ce numéro pouvaient continuer à le faire. Mariano Rivera des Yankees de New York a été le dernier des majors à porter le numéro 42, le faisant jusqu’à sa dernière saison en 2013.

La LNH, à la retraite de Wayne Gretzky en 1999, a déclaré que son numéro 99 serait retiré dans toute la ligue en l’honneur du meilleur marqueur de tous les temps de ce sport.

Et maintenant, Russell reçoit le même traitement. Il semble également approprié que lui et Robinson – tous deux briseurs de barrières – soient à nouveau liés. Russell a qualifié Robinson de héros, disant un jour qu ‘ »il m’a montré la voie pour être un homme dans le sport professionnel ».

Robinson, clairement, tenait également Russell en haute estime. Rachel Robinson, sa veuve, a demandé à Russell d’être un porteur aux funérailles de son mari en 1972.

« Il s’agit d’un honneur capital réservé à l’un des plus grands champions à avoir jamais joué au jeu », a déclaré la directrice générale de la NBPA, Tamika Tremaglio. « Les actions de Bill sur et en dehors du terrain tout au long de sa vie ont contribué à façonner des générations de joueurs pour le mieux et pour cela, nous lui en sommes éternellement reconnaissants. Nous sommes fiers de continuer à célébrer sa vie et son héritage aux côtés de la ligue. »

Il y a eu plus de 250 joueurs dans l’histoire de la NBA à porter un maillot n ° 6, dont 24 qui l’ont fait dans au moins un match la saison dernière – notamment James, qui a alterné entre 6 et 23 tout au long de sa carrière NBA.

Personne n’a porté le numéro 6 des Celtics depuis la dernière saison de Russell, 1968-69.

Russell est l’un des 12 joueurs actuellement inscrits au Basketball Hall of Fame qui ont porté le numéro 6 à au moins un moment de leur carrière. Les autres : Julius Erving, Patrick Ewing, Ben Wallace, Don Barksdale, Chuck Cooper, Larry Costello, Tom Gola, Cliff Hagan, Alex Hannum, Buddy Jeanette et Neil Johnston.

Continue Reading

Tandance