Connect with us

CFL

Les lions survivent à la peur et remportent la victoire sur les Tiger-Cats

Published

on

Les Lions de la Colombie-Britannique ont été testés jeudi mais se sont accrochés pour une victoire de 17-12 sur les Tiger-Cats de Hamilton en visite.

Le quart-arrière Nathan Rourke a parcouru 250 verges avec deux touchés pour les Lions (4-1). Il s’est connecté sur 22 des 30 tentatives, a eu deux interceptions et a été limogé une fois.

Sean Whyte est resté parfait cette saison, inscrivant un panier de 37 verges, sa seule tentative de la soirée.

Dane Evans de Hamilton a été limogé tôt mais a récupéré et connecté sur 26 des 37 tentatives pour 297 verges par la passe. Il s’est connecté avec Steven Dunbar Jr. pour un touché et est allé sans interception pour un deuxième match consécutif.

Le botteur Seth Small a effectué deux des trois tentatives de placement, dont un coup de pied de 23 verges au deuxième quart.

Le résultat place les Lions à égalité avec les Stampeders de Calgary inactifs pour la deuxième place dans la division Ouest compétitive de la LCF.

Le jeu a commencé comme une bataille défensive, les deux équipes luttant pour générer de l’attaque.

James Butler a déclenché les Lions au milieu du premier quart, prenant un relais de Rourke profondément dans le territoire de la Colombie-Britannique et se faufilant sur 37 verges à travers la circulation et les tentatives de tacles. La course a donné à l’équipe locale un premier essai sur sa propre ligne de 54 verges.

Rourke a suivi le jeu avec une balle de 33 verges à Dominique Rhymes et Whyte a couronné le score avec un placement de 37 verges.

Le botteur a réussi ses sept tentatives de placement cette saison.

Les Ticats ont commencé le deuxième en position de marqueur mais ont dû se contenter d’un placement après une passe renversée par le demi défensif des Lions Loucheiz Purifoy. Le coup de pied de 14 verges de Small a temporairement égalisé le match à 3-3.

Un entraînement de neuf matchs et 76 verges a encore une fois permis à BC. Rourke a envoyé un lancer fulgurant de 14 verges à Jevon Cottoy dans la zone des buts pour la 13e passe de touché du QB en tête de la ligue de la saison.

Hamilton a régulièrement remonté le peloton pour être contrecarré une deuxième fois par une passe renversée, cette fois par le secondeur Ben Hladik.

Small s’est assuré que le travail des Ticats ne restait pas sans récompense, envoyant un coup de pied de 23 verges dans les montants et en réduisant l’avance de BC à 10-6.

Les visiteurs ont obtenu une autre chance de marquer à la fin de la mi-temps après que le joueur de ligne défensive des Lions ait été appelé pour un coup sûr sur Evans. La pénalité de 15 verges a donné à Hamilton un premier essai à la ligne des 33 verges de la Colombie-Britannique avec quelques secondes à jouer au chronomètre. Small a tenté une tentative de panier de 41 verges, mais le ballon a navigué large vers la gauche.

Les Lions ont renforcé leur avantage au milieu de la troisième période sur un entraînement marqué qui comprenait un jeu truqué.

Ayant besoin de trois verges sur un troisième essai, BC a appelé Whyte sur le terrain, apparemment pour une longue tentative de placement. Au lieu de cela, le Rourke a musclé le ballon à travers une mêlée pour un premier essai qui a maintenu le lecteur en vie.

Le QB a couronné la série avec une passe de touché en arc de cercle de 33 verges à Lucky Whitehead dans la zone des buts.

Hamilton a obtenu son premier majeur de la nuit avant la fin du quart, quand Evans a frappé Steven Dunbar Jr. avec un lancer de 32 verges alors qu’il sprintait pour son quatrième touché de la saison.

Les Ticats ont opté pour la conversion en deux points, mais Evans n’a pas réussi à se connecter avec Tim White dans la zone des buts.

La Colombie-Britannique a pris une avance de 17-12 au quatrième quart.

Les Lions ont livré un coup de poignard avec moins de trois minutes au compteur.

Avec Hamilton au troisième essai, Evans a effectué une passe à White profondément dans la zone des buts, seulement pour le voir renversé par Marcus Sayles. Les Ticats ont retourné le ballon dans les essais.

Une interception alors qu’il ne restait que 93 secondes au compteur a donné un nouveau souffle à l’équipe visiteuse.

Rourke a envoyé un ballon voler à Whitehead le long de la ligne de touche, mais Tunde Adeleke de Hamilton est intervenu, l’a englouti et l’a renvoyé sur trois mètres.

La défensive des Lions s’est remise au travail et a encore une fois forcé les Ticats à retourner le ballon dans les essais.

Les Tiger-Cats seront de retour en action le 28 juillet alors qu’ils accueilleront les Alouettes de Montréal. Les Lions affronteront les Roughriders à Regina le 29 juillet.

CFL

Les Alouettes terminent la saison parfaite des Blue Bombers avec le placement de Côté en prolongation

Published

on

Par

David Côté a marqué un placement de 43 verges en prolongation pour donner aux Alouettes de Montréal une surprise de 20-17 contre les Blue Bombers de Winnipeg, invaincus jeudi.

Le botteur de Winnipeg Marc Liegghio a eu une chance d’égaliser à nouveau, mais sa tentative de placement de 37 verges a touché le montant droit et a rebondi devant 31 053 partisans stupéfaits à IG Field. C’était son deuxième échec clé du match.

La première défaite des Bombers de la saison leur donne un dossier de 9-1 et les empêche d’égaler un record d’équipe de 1960 pour avoir commencé une saison avec 10 victoires.

Les Alouettes ont porté leur fiche à 3-6.

C’était une revanche entre les clubs, qui ont joué à Montréal la semaine dernière. Ce match était à égalité 14-14 avant le quatrième quart, mais Winnipeg a marqué trois touchés consécutifs et a gagné 35-20.

Le match de jeudi avait un scénario similaire.

REGARDER | Les Als refusent une 10e victoire consécutive aux Bombers pour ouvrir la saison :

Montréal inflige à Winnipeg sa première défaite de la saison

Marc Liegghio des Blue Bombers a eu du mal avec deux paniers ratés tard, et le coup de pied gagnant des Alouettes David Cote a résisté alors que Montréal battait Winnipeg 20-17.

Les deux équipes ont été sans but au premier quart, puis à égalité 7-7 à la mi-temps et 10-10 après le troisième quart.

Le demi offensif des Bombers Brady Oliveira a brisé l’égalité avec un touché de 19 verges à 12:50 du quatrième quart, couronnant une série de 10 jeux et 100 verges.

Winnipeg semblait vouloir marquer un autre but, mais le demi défensif montréalais Wesley Sutton a frappé le quart-arrière des Bombers Zach Collaros, forçant un échappé et un revirement avec un peu moins de huit minutes à jouer.

Les Alouettes ont profité du changement de possession pour se rendre à la ligne d’une verge de Winnipeg. La défensive des Bombers s’est effondrée et cela ressemblait à un revirement sur les essais, mais Winnipeg a reçu une pénalité de hors-jeu et les visiteurs sont retournés au premier essai.

Le quart-arrière substitut montréalais Dominique Davis a ensuite poussé pour le touché d’une verge avec 2:21 à faire. Côté a été bon sur son converti pour le match nul 17-17.

Oliveira a eu une autre course et a semblé tâtonner le ballon, mais il a été éliminé par contact.

Avec 20 secondes à jouer au chronomètre, Liegghio s’est aligné pour une tentative de placement de 32 verges mais a raté le large gauche. Le receveur des Alouettes Tyson Philpot a fait sortir le ballon de la zone des buts, envoyant le match en prolongation.

Après que Cote ait marqué son but sur le terrain, Sutton a interrompu une tentative de passe au receveur des Bombers Dalton Schoen, obligeant l’entraîneur-chef de Winnipeg Mike O’Shea à lancer le drapeau du défi. Cela a échoué et Liegghio a intensifié et a fait sa tentative malheureuse.

Davis a également marqué un TD sur une poussée de trois verges au deuxième quart. Côté a fait deux convertis, frappant le montant sur une tentative de placement de 20 verges et se connectant sur un 43 verges.

Schoen a réussi un attrapé de 27 verges pour Winnipeg. Liegghio a été bon sur une tentative de placement de 44 verges et a fait deux convertis.

Collaros, qui a été limogé cinq fois, a réussi 21 passes sur 27 pour 251 verges et un touché.

Trevor Harris a été 18 sur 27 pour 213 verges et un touché pour Montréal.

Continue Reading

CFL

Les Alouettes en ville alors que les Bombers cherchent à débuter la saison 10-0 pour la première fois depuis 1960

Published

on

Par

Zach Collaros admet qu’il doit revoir son histoire avec les Blue Bombers de Winnipeg, même s’il sait que l’équipe est sur le point d’égaler un record d’équipe.

Si les Blue Bombers (9-0) battent les Alouettes de Montréal (2-6) jeudi, ils égaleront l’équipe de Winnipeg de 1960 qui a ouvert la saison avec 10 victoires consécutives.

On a demandé au quart-arrière vétéran après la visite de mercredi ce qu’il savait de l’alignement de 1960.

« Pouvez-vous me renseigner un peu là-dessus », a déclaré Collaros avec un sourire.

Bien qu’il ne sache pas que la légende Ken Ploen était le quart-arrière de cette équipe pleine de talents, il a certainement entendu parler de lui.

« J’ai besoin de plus de livres sur l’histoire de l’équipe », a déclaré Collaros avec un sourire.

Pour mémoire, l’équipe était entraînée par l’icône Bud Grant et comprenait des stars telles que le porteur de ballon Leo Lewis et le garde / ailier défensif Herb Gray. Il a perdu le match 11 contre Edmonton, a terminé la saison régulière 14-2 et a été battu par Edmonton 2-1 lors de la finale au meilleur des trois de la Conférence de l’Ouest.

La fin a annulé une opportunité pour une série de cinq championnats. Les Bombers ont remporté la Coupe Grey en 1958, ’59, ’61 et ’62.

« Beaucoup de temps, l’histoire se répète, mais j’espère que ce n’est pas le cas ici », a déclaré le receveur né à Winnipeg Nic Demski avec un sourire, se référant à l’équipe de 1960 qui a débuté en force mais n’a pas remporté le titre.

Un jeu à la fois

Les Bombers actuels sont les doubles champions en titre de la Coupe Grey. Bien qu’ils insistent uniquement sur le fait d’aller 1-0 chaque semaine, Collaros a reconnu qu’égaler le départ 10-0 de l’équipe de 1960 serait remarquable – un jour.

« Si nous sommes capables d’accomplir cela, ce serait quelque chose que dans 20, 30 ans, quand nous nous parlerons tous, nous regarderons en arrière et dont nous serons fiers », a-t-il déclaré.

« Mais en ce moment, nous sommes vraiment concentrés sur ce match. »

Alors que les parieurs choisissent les Bombers pour vaincre les Alouettes lors du match revanche, le match nul de la semaine dernière entre les deux clubs était à égalité 14-14 au début du quatrième quart. Winnipeg a ensuite marqué trois touchés consécutifs, dont un retour de dégagement de 57 verges de Janarion Grant, et a gagné 35-20.

Collaros a lancé trois interceptions et a tâtonné une fois dans le match.

Le directeur général et entraîneur-chef par intérim de Montréal, Danny Maciocia, a déclaré que son équipe devait capitaliser sur ses opportunités.

« Je pense que nous avons eu une assez bonne semaine d’entraînement. Les gars sont connectés », a-t-il déclaré.

« Ils se rendent compte que c’est une tâche assez importante qui les attend et je pense qu’ils sont prêts à relever le défi. »

Forte défense prévue

Montréal a un changement à son alignement. Le demi défensif Kenneth Durden remplace Rodney Randle Jr, blessé.

Le receveur Greg Ellingson est de retour sur la formation de Winnipeg après avoir raté les trois derniers matchs en raison d’une blessure à la hanche.

Le plaqueur défensif Jake Thomas s’attend à une autre bataille contre les Alouettes et prédit que la défensive de Winnipeg se pliera jusqu’à la fin.

« Le quatrième trimestre, nous sommes fiers que ce soit notre meilleur trimestre », a-t-il déclaré. « Défensivement, je pense que nous avons eu un très bon quatrième quart et nous savons toujours que notre attaque peut faire un gros jeu, ce qui facilite les choses. »

L’équipe ne peut pas se concentrer sur les records ou les distinctions extérieures, a-t-il déclaré.

« Je pense que là où nous réussissons le mieux, c’est lorsque nous nous concentrons uniquement sur la tâche à accomplir », a déclaré Thomas, qui a disputé ses 10 saisons dans la LCF pour Winnipeg. « J’espère que nous pourrons continuer à faire avancer cette chose. »

Les Bombers ont leur première semaine de congé de la saison après le match de jeudi.

« Nous essayons tous de le mettre à l’esprit, mais en fin de compte, nous en avons tous besoin – mentalement et physiquement », a déclaré Demski.

« Nous ne voulons pas éclipser cette semaine de congé avec de mauvaises pensées, alors nous voulons juste y aller et terminer cette semaine en force, remporter cette victoire et ensuite profiter de la semaine de congé. »

Continue Reading

CFL

La ville de North Bay consacrera un terrain en l’honneur de l’entraîneur-chef des Blue Bombers, O’Shea

Published

on

Par

Il est six fois champion de la Coupe Grey et membre du Temple de la renommée du football canadien. Mais samedi, il sera simplement connu sous le nom de Mike O’Shea de North Bay, en Ontario.

Samedi, la ville de North Bay consacrera le terrain de football du complexe sportif Steve Omischl en l’honneur d’O’Shea, l’entraîneur-chef des Blue Bombers de Winnipeg. Mais même s’il s’agira de la dernière d’une longue liste de réalisations footballistiques pour le natif de North Bay, âgé de 51 ans, O’Shea a déclaré que celle-ci sera différente.

« Je pense qu’il y a évidemment un sentiment plus chaleureux quand il y a quelque chose à voir avec la ville », a déclaré O’Shea lors d’un entretien téléphonique mercredi. « L’autre côté de cela est l’une des meilleures choses à propos d’être de North Bay, c’est que vous n’êtes que Mike O’Shea de North Bay et rien d’autre.

« Tous les gens qui y ont participé comprennent d’où je viens, tous tes copains te gardent au sol. Tu es toujours juste le gamin qui a grandi dans le quartier, ce qui est une chose géniale, géniale. »

Je suis très fier d’être de North Bay.​​​​​-Mike O’Shea

O’Shea, six pieds trois pouces et 228 livres, a connu une brillante carrière de 16 ans dans la LCF en tant que secondeur avec les Tiger-Cats de Hamilton (1993-95, 2000) et les Argonauts de Toronto (1996-99, 2001-08). Il a remporté trois Coupes Grey en tant que joueur des Argos (1996-97, 2004) et en 271 matchs de saison régulière, il a accumulé 1 151 plaqués – le plus grand nombre jamais réalisé par un Canadien et le deuxième dans l’histoire de la ligue.

O’Shea était la meilleure recrue de la LCF en 1993 et ​​son meilleur Canadien six ans plus tard. Argo de tous les temps, O’Shea a été intronisé au Temple de la renommée du football canadien en 2017.

Le succès a suivi O’Shea dans les rangs des entraîneurs. Il a ajouté une quatrième bague de la Coupe Grey en 2012 en tant que coordonnateur des équipes spéciales de Toronto avec les numéros cinq et six à venir au cours des deux dernières saisons (2019, 21) en tant qu’entraîneur-chef de Winnipeg. O’Shea a également remporté le trophée Annis Stukus en tant que meilleur entraîneur de la LCF la saison dernière.

Winnipeg est certainement en lice pour un troisième titre consécutif. Les Bombers (9-0) sont la seule équipe invaincue de la ligue avant leur match à domicile jeudi contre les Alouettes de Montréal (2-6).

Avec une autre victoire en saison régulière, Winnipeg atteindra des victoires à deux chiffres pour une sixième année consécutive sous O’Shea, qui a un dossier de 76-55 en saison régulière depuis qu’il est devenu l’entraîneur-chef des Bombers en 2013. Mais la franchise a un 64 -31 en saison régulière depuis 2016 et une fiche parfaite de 5-0 en séries éliminatoires depuis 2019.

L’entraîneur-chef des Blue Bombers de Winnipeg, Mike O’Shea, se fait verser une boisson pour sportifs alors que son équipe bat les Tiger Cats de Hamilton lors de la 107e Coupe Grey à Calgary, en Alberta, le dimanche 24 novembre 2019. LA PRESSE CANADIENNE/Frank Gunn (Frank Gunn/La Presse canadienne)

Un humble début

Des trucs grisants, en effet, pour quelqu’un qui a commencé le football en 9e année à l’école secondaire de Widdifield.

« Vous ne commencez pas à partir de ce premier jour d’avoir peur de sortir sur le terrain pour que cela se déroule de cette façon », a déclaré O’Shea. « Je pense que mes premières années, j’étais simplement heureux de survivre et de faire partie d’une équipe.

« Ma première année, je me serais probablement senti bien s’ils ne m’avaient pas fait jouer. »

Toujours humble, O’Shea a minimisé ses réalisations au football par rapport à d’autres athlètes de North Bay, dont Omischl, le champion du monde de ski acrobatique, et Jaimee Bull, un champion du monde de ski nautique.

« C’est le genre de personnes qui sortent de North Bay », a déclaré O’Shea. « Il y a des athlètes incroyables qui sont sortis de North Bay. Je suis en bas de la liste en termes de personnes qui ont fait des choses incroyables.

« Je suis très fier d’être de North Bay. »

O’Shea est également fier du succès de Winnipeg, qu’il attribue aux joueurs et entraîneurs de l’équipe.

« Nous avons eu une très bonne continuité avec notre personnel d’entraîneurs, mais en plus de cela, ce sont de très, très bons entraîneurs qui entraînent de très, très bons joueurs », a déclaré O’Shea. « Ils (les joueurs) l’obtiennent, c’est la manière la plus simple de le dire.

« Ils ont une capacité de travail énorme, ils travaillent toujours, ils aiment ça et aiment le faire ensemble et ils le font pour les bonnes raisons. »

Quelque chose qu’O’Shea dit voir quotidiennement.

« Le bourdonnement ici le matin avant même que la journée ne commence est incroyable », a-t-il déclaré. « Vous pouvez simplement fermer les yeux et entendre les conversations, la bande en cours de visionnage, le football en cours de discussion, la camaraderie.

« C’est un endroit très facile et agréable à vivre. »

Après le match de jeudi, Winnipeg aura sa première semaine de congé, devenant la dernière équipe de la LCF à avoir du temps d’arrêt cette saison. Mais O’Shea a déclaré qu’il n’y avait eu aucune discussion dans les rangs sur le fait de devoir jouer semaine après semaine.

« S’il y avait plus de matchs au programme avant notre premier laissez-passer, ce serait simplement » C’est le programme « , a déclaré O’Shea. « C’est presque comme lorsque nous parlons de la mouture, le regard sur le visage de leurs (joueurs) est, ‘Quelle mouture?’

« Ils ont vu le programme, ils savaient ce qui nous attendait, nous leur avons demandé de le gérer et ils sont assez intelligents pour le gérer eux-mêmes. Les entraîneurs ont été très flexibles lorsque je leur ai demandé de donner le joueurs plus de temps. Une semaine de préparation d’une journée a été ce qu’elle a été cette semaine. Rien ne les fait tomber dans leur processus.

Et cela inclut Winnipeg qui doit continuellement jouer avec un œil de boeuf fermement sur le dos.

« Le groupe central d’anciens combattants fait cela depuis des années », a déclaré O’Shea. « Gagner n’est pas nouveau pour eux et ils n’essaient jamais d’embrouiller le problème en parlant d’une victoire passée ou d’un match futur.

« Ils ne parlent pas du record jusqu’à présent, ils sont tellement concentrés sur cette semaine que le reste n’est pas pertinent. Toutes les victoires de cette année n’ont pas été jolies, c’est sûr, mais ils apprennent tous Ce ne sont pas les résultats, ce ne sont pas les records globaux, ce sont les leçons et s’assurer que nous apprenons au fur et à mesure. Je pense que c’est une autre bonne chose à propos de cette année, ils apprennent continuellement et autant qu’ils l’obtiennent, ils n’agissent jamais comme s’ils l’avaient. »

Continue Reading

Tandance