Connect with us

Football

Les Canadiennes tombent au 7e rang du dernier classement mondial de la FIFA

Published

on

Le Canada a perdu une place au 7e rang tandis que l’Angleterre, nouvellement couronnée championne d’Europe, a bondi de quatre places au 4e rang du nouveau classement mondial féminin de la FIFA.

Les É.-U., fraîchement sorties de leur victoire 1-0 au Championnat CONCACAF W contre les Canadiennes le 18 juillet, sont demeurées au sommet du classement. L’Allemagne, vice-championne d’Europe, a grimpé de trois places pour se classer au n° 2, tandis que la demi-finaliste européenne, la Suède, a chuté d’un échelon au n° 3.

La France a chuté derrière l’Angleterre, glissant de deux places au n ° 5. Les Néerlandais étaient n ° 6, en baisse de deux places.

L’Espagne, en baisse d’une place, était n ° 8 après le champion olympique du Canada. Le Brésil et la Corée du Nord, tous deux inchangés, ont complété le reste du top 10.

Les Canadiennes n’ont jamais dépassé la quatrième place du classement. Le Canada s’est d’abord hissé au 4e rang après avoir remporté le bronze aux Jeux olympiques de Rio en 2016, remontant de six places après avoir battu son hôte le Brésil 2-1 lors du match pour la troisième place.

REGARDER | Le Canada perd la finale de la CONCACAF contre les États-Unis :

Les États-Unis revendiquent le titre de champion de la CONCACAF W avec une victoire sur le Canada

L’équipe canadienne de soccer féminin échoue à s’emparer d’une place automatique pour les Jeux olympiques de Paris en 2024 avec une défaite de 1-0 contre les États-Unis. Le champion olympique canadien peut toujours se rendre à Paris, mais devra envoyer le n ° 51 jamaïcain dans une série de barrages olympiques de la CONCACAF, prévue pour septembre 2023.

Les Canadiens sont tombés au 5e rang en mars 2017, revenant au 4e rang en juin. Le Canada a rebondi entre les n ° 4 et 5 jusqu’à ce qu’il tombe au n ° 7 en juin 2019 et au n ° 8 en décembre 2019.

L’équipe de Bev Priestman est remontée au sixième rang le 21 août après sa médaille d’or aux Jeux olympiques de Tokyo.

En juillet, cinq grands tournois féminins ont eu lieu à travers le monde. En plus de l’Euro 2022, il y avait le championnat CONCACAF W avec des compétitions continentales en Afrique, en Amérique du Sud et en Océanie servant également de qualifications pour la Coupe du monde.

Quelque 221 matches ont été disputés depuis la publication du dernier classement féminin le 17 juin.

La Jamaïque, à la suite de sa troisième place au Championnat CONCACAF W au Mexique, a atteint un record absolu en sautant neuf places au n ° 42. Le Mexique, qui n’a pas réussi à atteindre les demi-finales de la CONCACAF, est tombé le plus loin du classement. – perdant 10 places au n ° 36.

À l’instar des Lionnes d’Angleterre, l’Afrique du Sud a gagné quatre places pour se hisser à la 53e place après sa victoire en Coupe d’Afrique des Nations féminine de la CAF.

La Zambie, demi-finaliste africaine, a été le grand joueur du mois, sautant de 23 places au n ° 80. D’autres ont atteint de nouveaux sommets, notamment l’Islande (n ° 14, plus trois), l’Irlande (n ° 26, plus un), le Portugal (n ° 27, jusqu’à trois) et la Zambie.

Le prochain classement féminin sera publié le 13 octobre, avant le tirage au sort du 22 octobre pour la Coupe du monde féminine 2023.

Football

La FIFA suspend la fédération nationale indienne de football « en raison de l’influence indue de tiers »

Published

on

Par

La FIFA a suspendu la fédération nationale indienne de football lundi soir « en raison de l’influence indue de tiers », a déclaré l’instance dirigeante du sport.

La suspension de la Fédération indienne de football menace l’organisation par le pays de la Coupe du monde féminine des moins de 17 ans prévue du 11 au 30 octobre.

La FIFA a déclaré que la suspension était effective immédiatement et que la transgression « constitue une grave violation des Statuts de la FIFA ».

« La suspension sera levée une fois qu’une ordonnance de création d’un comité d’administrateurs pour assumer les pouvoirs du comité exécutif de l’AIFF aura été abrogée et que l’administration de l’AIFF reprendra le contrôle total des affaires quotidiennes de l’AIFF », a déclaré la FIFA.

La Coupe du monde féminine des moins de 17 ans « ne peut pas se tenir actuellement en Inde comme prévu », a déclaré la FIFA.

« La FIFA est en contact constructif constant avec le ministère indien de la Jeunesse et des Sports et espère qu’une issue positive à l’affaire pourra encore être obtenue. »

La décision de la FIFA fait suite à l’ordonnance de la Cour suprême de l’Inde du 3 août ordonnant à la fédération nationale de football d’organiser des élections pour les membres du bureau.

Continue Reading

Football

La France élimine le Canada à la Coupe du monde féminine U-20

Published

on

Par

Deux buts de Magnaba Folquet en deuxième mi-temps, dont un sur une tête pour annuler un match sans but, ont aidé la France à vaincre le Canada 3-1 lors de la Coupe du monde féminine des moins de 20 ans de la FIFA, dimanche à l’Estadio Nacional de Costa Rica.

Alors que les joueuses de l’entraîneure canadienne Cindy Tye ont réussi à contrôler la possession du ballon, c’est la France qui a fait le plus de dégâts lorsqu’elle l’a eu, obtenant 10 tirs cadrés contre deux pour le Canada. La France a été créditée de 29 tirs tentés, contre cinq pour le Canada.

Les deux équipes sont entrées dans ce match du groupe C avec des records de 0-1. Le Canada avait perdu 2-0 contre la Corée du Sud jeudi, tandis que la France s’était inclinée 1-0 contre le Nigeria, également jeudi.

Le prochain match du Canada sera contre le Nigeria, invaincu, mercredi, tandis que la France affrontera la Corée du Sud.

« Les enfants ont pris tout ce que nous leur avons lancé et ils ont grandi tout au long de ce tournoi, mais maintenant ils vont se reposer et se remettre à affronter le Nigeria dans quelques jours », a déclaré Tye. « Je ne doute pas qu’ils s’avanceront à nouveau lorsqu’ils affronteront le Nigeria parce que je sais qu’ils continueront à progresser et que nous grandirons à nouveau. »

La France, qui avait un but refusé à la deuxième minute du temps additionnel en première mi-temps après avoir été déclaré hors-jeu, s’est inscrite au tableau de bord à la 51e minute, puis a ajouté un marqueur d’assurance 14 minutes plus tard.

Esther Mbakem-Niaro a ajouté un troisième but pour la France à la 88e minute.

Olivia Smith, du Canada, a marqué à la sixième minute du temps d’arrêt en seconde période pour gâcher la tentative de jeu blanc de la France.

Continue Reading

Football

Messi, sept fois vainqueur du Ballon d’Or, est absent de la liste des 30 nominés

Published

on

Par

Le septuple vainqueur du Ballon d’Or Lionel Messi a été omis de la liste des 30 nominés pour le prestigieux prix vendredi pour la première fois depuis 2005.

Le grand argentin a devancé l’attaquant polonais Robert Lewandowski pour le Ballon d’Or l’année dernière, mais n’a pas été nominé cette fois après une première saison décevante au Paris Saint-Germain.

L’attaquant de 35 ans a également remporté le prix en 2019 – il n’a pas eu lieu en 2020 en raison de la pandémie de COVID-19. Neymar a également raté le cut cette fois.

Lewandowski, Kylian Mbappe, Karim Benzema, Erling Haaland et le quintuple vainqueur Cristiano Ronaldo étaient tous inclus, tout comme Mohamed Salah, Sadio Mane, Kevin De Bruyne, Harry Kane et Son Heung-min.

Alexia Putellas, Ada Hegerberg, Sam Kerr et Vivianne Miedema figuraient sur la liste des 20 femmes nominées. Les joueurs américains Alex Morgan, Catarina Macario et Trinity Rodman ont également été nommés.

La liste masculine comprend six joueurs de Manchester City : Phil Foden, Joao Cancelo, De Bruyne, Riyad Mahrez, Bernardo Silva et la nouvelle recrue Haaland (anciennement Borussia Dortmund).

Liverpool compte également six nominés : Trent Alexander-Arnold, Luis Diaz, Fabinho, Darwin Nunez, Salah et Virgil van Dijk.

Mane, qui a aidé le Sénégal à remporter sa première Coupe d’Afrique avant de quitter Liverpool pour le Bayern Munich, est inclus, tout comme son coéquipier du Bayern Joshua Kimmich.

Changement de numéro de vote

Benzema dirige un groupe de six joueurs du Real Madrid. Les autres sont Casemiro, Thibaut Courtois, Luka Modric, Vinicius Junior et la nouvelle recrue Antonio Rudiger.

Les autres joueurs nominés sont Sébastien Haller (Ajax), Rafael Leao et Mike Maignan (tous deux de l’AC Milan), Christopher Nkunku (Leipzig) et Dusan Vlahovic (Juventus).

Le prix sera remis le 17 octobre.

Parmi les changements annoncés en mars, le prix est désormais basé sur les performances au cours d’une saison européenne régulière, plutôt que sur une année civile. Une réduction du nombre d’électeurs figurait parmi d’autres changements, dans le but de rationaliser le processus.

Les électeurs ne prendront plus non plus en compte les réalisations professionnelles d’un joueur.

Le magazine France Football a décerné le prix aux hommes chaque année depuis 1956 et aux femmes chaque année depuis 2018 – lorsque Hegerberg est devenue la première femme vainqueur – bien que les deux aient été annulés en 2020 en raison de la pandémie.

Putellas est devenue la troisième lauréate du prix féminin l’année dernière. Sa coéquipière à Barcelone et en Espagne, Aitana Bonmati, a également été nominée.

Millie Bright, Lucy Bronze et Beth Mead, qui ont aidé l’Angleterre à remporter le championnat d’Europe, ont été incluses.

La France compte quatre joueuses sur la liste : Selma Bacha, Kadidiatou Diani, Marie-Antoinette Katoto et Wendie Renard.

Les autres femmes nominées sont Christiane Endler, Lena Oberdorf, Asisat Oshoala, Alexandra Popp et Fridolina Rolfo.

Continue Reading

Tandance