Connect with us

CFL

« Le Manitoba dans le rétroviseur », déclare l’ancien Blue Bomber Andrew Harris, maintenant avec les Argos de Toronto

Published

on

Ville différente, équipe différente, même approche pour Andrew Harris.

Le meilleur rusher canadien de tous les temps dans l’histoire de la LCF est sur le point d’entamer sa 12e saison, mais d’abord avec les Argonauts de Toronto. Harris, 35 ans, a signé avec les Double Blue en tant qu’agent libre en février après avoir été incapable de s’entendre sur une prolongation avec sa ville natale, les Blue Bombers de Winnipeg, l’équipe qu’il a aidé à remporter des titres consécutifs de la Coupe Grey en 2019 et 21.

Harris était ouvertement déçu de sa séparation de Winnipeg, affirmant qu’il se sentait indésirable par le club. Mais Harris de cinq pieds 11 pouces et 216 livres dit qu’il est passé à autre chose et que son objectif cette saison est le même qu’il l’a été tout au long de son mandat dans la LCF : devoir continuellement faire ses preuves en tant que porteur de ballon canadien.

« Dès que j’ai passé la frontière ontarienne alors que je conduisais ici, j’ai regardé le Manitoba dans le rétroviseur », a déclaré Harris. « J’étais juste excité d’arriver ici et de rencontrer mes nouveaux coéquipiers et entraîneurs.

« Ce fut une excellente transition. … Tout se met en place maintenant. »

Ce fut certainement une excellente course de cinq ans pour Harris à Winnipeg.

Il a couru pour 5 402 verges en 964 courses (moyenne de 5,6 verges) et 25 touchés au cours de cette période. Harris a mené la LCF à trois reprises et a aidé les Bombers à afficher un record de 55-31 en saison régulière et à battre Hamilton lors des matchs de la Coupe Grey 2019 et 21.

La LCF n’a pas joué en 2020 en raison de la pandémie de COVID-19 et est revenue l’an dernier avec une campagne raccourcie de 14 matchs. Harris a été limité à sept matchs, se précipitant pour 623 verges (moyenne de 5,4 verges) et trois touchés.

Mais Harris a couru pour 136 verges et un touché lors de la victoire finale 21-17 de la division Ouest de Winnipeg contre la Saskatchewan avant d’ajouter 80 verges en 18 courses (moyenne de 4,4 verges) lors de la victoire 33-25 des Bombers en prolongation de la Coupe Grey contre Hamilton au Tim Hortons Field. .

Toronto a été prudent avec Harris pendant le camp d’entraînement car il n’a joué dans aucun de ses deux matchs hors concours. Harris commence la saison 22 avec seulement 339 verges pour atteindre le plateau de carrière de 10 000 verges et 625 verges pour dépasser l’ancien bombardier Charles Roberts (10 285 verges) au cinquième rang de tous les temps.

« Andrew comprend les protections contre les passes, il aide la ligne offensive… il est excellent hors du champ arrière et a toujours cette rafale de deuxième niveau », a déclaré l’entraîneur-chef de Toronto, Ryan Dinwiddie. « Lorsque nous aurons franchi le premier niveau, nous aurons des courses en gros morceaux et c’est quelque chose qui nous manquait l’année dernière.

« C’est l’un de ces gars qui apporte ce pedigree gagnant. C’est quelque chose que vous ne pouvez pas enseigner et il l’a. »

Harris se joint à une équipe de Toronto qui a terminé au sommet de la division Est l’an dernier avec une fiche de 9-5 avant de perdre contre Hamilton en finale de conférence. Alors que Harris visera une troisième couronne consécutive de la Coupe Grey, les Argos n’ont pas remporté de titre dans la LCF depuis 2017.

« L’année dernière était l’année dernière, et je ne pense pas que nous devrions nous attarder sur l’année dernière parce que chaque année est une année différente », a déclaré Harris. « Quand nous jouions de 2019 à 21 [with Winnipeg]nous attendions avec impatience la nouvelle saison et nous commencions.

« C’est le même état d’esprit que j’ai – 2021, c’était l’année dernière. … Nous devons attaquer cela sur une table rase et être aussi explosifs et nous unir autant que possible, car 18 matchs, c’est une longue saison, mais il faut y aller étape par étape. »

Harris célèbre sa victoire dans la 107e Coupe Grey contre les Tiger Cats de Hamilton à Calgary le dimanche 24 novembre 2019. (Todd Korol/La Presse canadienne)

La campagne 22 débute jeudi soir avec la visite des Alouettes de Montréal aux Stampeders de Calgary, le premier début de saison dans l’histoire de la LCF. Toronto a un laissez-passer lors de la semaine 1 et débutera le 16 juin à domicile contre les Alouettes.

Winnipeg visera un troisième titre consécutif de la Coupe Grey pour la première fois de l’histoire du club. Les Bombers dévoileront leur bannière de championnat vendredi soir au IG Field avant d’accueillir le Rouge et Noir d’Ottawa.

Harris va à contre-courant de la tendance dans la LCF, puisque plus de 65 % des joueurs sont retournés dans l’équipe pour laquelle ils ont joué la saison dernière. La grande majorité des joueurs de la ligue sont des vétérans avec seulement 78 (15,6%) entrant dans leur première année.

Cinq clubs (Calgary, Saskatchewan, Winnipeg, Toronto et Montréal) auront le même quart partant qu’en 2021. Et pour la première fois depuis 2003, aucun entraîneur-chef recrue de la LCF ne débutera la saison.

Chris Rainey des Lions de la Colombie-Britannique se rapproche d’un record de la ligue. Il n’est qu’à 170 verges de retour de coup de pied de dépasser le Temple de la renommée Henry (Gizmo) Williams (7 354) pour la tête de tous les temps.

Pour la première fois depuis 2019, les équipes de la LCF disputeront un calendrier complet de 18 matchs. Cela a été rendu possible après que la ligue et l’Association des joueurs de la LCF aient ratifié une convention collective de sept ans à la suite d’une négociation tendue qui ne comportait que la deuxième grève de l’histoire de la ligue et la première depuis 1974.

Modifications des règles

La ligue a adopté quelques changements de règles pour 2022. Le plus notable est de rapprocher les marques de hachage du milieu du terrain et de conduire après un but sur le terrain ou un simple à partir de la ligne des 40 mètres plutôt que des 35.

Chaque dièse sera désormais à 28 mètres de la ligne de touche la plus proche au lieu de 24 mètres. Cela signifie qu’ils seront à neuf verges l’un de l’autre au lieu de 17. La ligue espère que les changements amélioreront le déroulement du jeu et stimuleront l’attaque.

La saison 22 mettra en vedette un visage nouveau mais familier à Edmonton. Chris Jones est l’entraîneur-chef / directeur général du club après un passage avec les Cleveland Browns de la NFL.

Jones était l’entraîneur-chef d’Edmonton lors de la dernière victoire de la Coupe Grey en 2015. Son quart partant cette année-là était le vétéran Mike Reilly, qui deux ans plus tard était le joueur par excellence de la LCF.

Reilly a terminé sa carrière de 11 ans avec les Lions de la Colombie-Britannique (2019, 21) avant de prendre sa retraite pendant la saison morte. L’étudiant de deuxième année Nathan Rourke, originaire de Victoria, devient le quart-arrière numéro un des Lions après avoir effectué deux départs la saison dernière.

Rourke est le premier Canadien à amorcer une saison en tant que numéro un depuis Gerry Dattilio en 1983 avec Calgary.

Il y aura un nouveau partant à Ottawa avec le quart-arrière vétéran Jeremiah Masoli. Il a rejoint les Redblacks en tant qu’agent libre après huit saisons à Hamilton, retrouvant le directeur général Shawn Burke, qui a passé près de 15 ans au front office des Ticats avant de déménager dans la capitale canadienne.

CFL

L’effort de retour d’Argos échoue sur la conversion manquée alors que les Blue Bombers restent invaincus

Published

on

Par

Un converti raté de Boris Bede avec 25 secondes à jouer dans le temps réglementaire après que les Argonauts de Toronto se sont ralliés à moins d’un point a fait la différence lundi alors que les Blue Bombers de Winnipeg se sont échappés de BMO Field avec une victoire de 23-22 et leur séquence sans défaite intacte.

Les Blue Bombers, champions en titre de la Coupe Grey, maintenant 4-0 pour commencer la saison de la LCF, semblaient se diriger vers la prolongation après avoir cédé une avance tardive, mais le coup de pied raté de Bede a gâché le retour de Toronto.

McLeod Bethel-Thompson a surmonté une première mi-temps désastreuse pour que les Argos lancent pour 314 verges. Il a complété 27 des 37 tentatives de dépassement alors que le record de son équipe glissait à 1-2.

Le porteur de ballon des Argos Andrew Harris disputait son premier match contre l’équipe qu’il a aidé à remporter des titres consécutifs en 2019 et 2021. Il était le meilleur porteur de ballon de Toronto avec 111 verges en 22 courses.

La défensive de Winnipeg a ouvert le pointage sur la première possession du match par Toronto.

Alors qu’ils étaient profondément dans leur propre territoire, la passe prévue de Bethel-Thompson à Brandon Banks a été captée par Winston Rose de Winnipeg pour un retour d’interception de touché de 46 verges. Le botteur Marc Liegghio a converti le point supplémentaire qui a donné une avance de 7-0 à Winnipeg.

Bethel-Thompson a été éliminé pour la deuxième fois dans le premier quart après qu’un claquement de balle ait conduit à un lancer précipité. Cela a donné à Winnipeg une position courte sur le terrain. Sur la possession qui a suivi, le pivot de Winnipeg Zach Collaros a rejoint Drew Wolitarsky sur une passe de touché de 15 verges. Le converti de Liegghio a donné une avance de 14-0 aux Bombers.

Le pivot de Toronto n’a réussi que 18 verges d’attaque au premier quart.

Winnipeg a ouvert le deuxième quart avec un botté de placement de 15 verges qui a permis aux Bombers de mener 17-0.

Les Argos semblaient prêts à obtenir leurs premiers points du match après avoir déplacé le ballon jusqu’à la ligne des 29 verges de Winnipeg. Ils se sont retrouvés dans une situation de troisième et un et ont décidé d’y aller mais ont retourné le ballon sur les downs. L’entraîneur-chef de Toronto, Ryan Dinwiddie, a contesté l’emplacement du ballon après la tentative ratée de son équipe, mais l’appel a été confirmé par le centre de commandement de la LCF.

Les Argos ont inscrit leurs premiers points du match en fin de première mi-temps. Bede a réussi un placement de 52 verges qui a réduit l’avance de Winnipeg à 17-3.

Collaros a été efficace pour Winnipeg en première demie, complétant 15 de ses 17 passes pour 132 verges et un touché. Il a également eu une interception, mais il s’agissait d’une tentative désespérée d’ajouter des points alors que le temps s’écoulait.

Toronto a pris un bien meilleur départ en seconde période et a eu un peu de chance avec. La passe de Bethel-Thompson dans la zone des buts semblait être sa troisième interception du match. Le ballon est allé directement dans les mains du demi défensif Demerio Houston. Mais Banks a réussi à retirer le ballon des mains de Houston alors qu’il se trouvait dans la zone des buts pour le premier touché du match de Toronto.

REGARDER l Banks fait une incroyable prise de TD:

Banks fait une incroyable prise de touché dans la défaite d’Argos contre les Bombers

Brandon Banks s’est battu avec Demerio Houston pour trouver le touché sauvage de 45 verges lors de la défaite 23-22 de Toronto contre Winnipeg.

Le converti de Bede a réduit l’avance de Winnipeg à 17-10 au troisième quart.

Vers la fin du troisième, Toronto était sur la ligne de 10 verges de Winnipeg avec une chance d’égaliser le match, mais la passe complétée de Bethel-Thompson à Banks a été ratée. Malcolm Thompson a ramassé le ballon et l’a latéralisé à Nick Taylor qui a mis le ballon hors de danger jusqu’au milieu de terrain.

Liegghio a marqué un panier de 20 verges sur la possession qui a suivi et a donné une avance de 20-10 à Winnipeg au quatrième quart.

Après le changement de possession, les tensions ont commencé à monter sur la touche des Argos. Banks et le joueur de ligne offensive Philip Blake ont dû être séparés par des coéquipiers. Le directeur général de Toronto, Pinball Clemons, qui n’était pas sur la touche pour commencer le match, est venu sur le terrain pour calmer le jeu. Clemons est retourné à son siège après que les tensions sur la touche semblaient être sous contrôle.

Bede a inscrit son deuxième placement du match lors de la prochaine possession de Toronto pour réduire l’avance de Winnipeg à 20-13. Plus tard dans le quatrième, Bede a réussi un placement de 39 verges pour amener Toronto à moins de quatre points, 20-16.

Liegghio a répondu avec un autre placement pour donner une avance de 23-16 à Winnipeg avec 1:38 à faire en temps réglementaire.

Sur la possession qui a suivi pour Toronto, Bethel-Thompson a conçu l’un de ses meilleurs entraînements du match. Il a trouvé Markeith Ambles pour une passe TD de quatre verges pour réduire l’avance de Winnipeg à 23-22 et Bede a raté le converti.

Continue Reading

CFL

Les Roughriders utilisent un gros rallye en 2e mi-temps pour alimenter une victoire fulgurante contre les Alouettes

Published

on

Par

Une solide deuxième mi-temps a propulsé les Roughriders de la Saskatchewan vers une victoire de 41-20 de la LCF contre les Alouettes de Montréal samedi au Mosaic Stadium de Regina.

Les Riders tiraient de l’arrière 13-11 à la mi-temps mais ont marqué des touchés sur leurs trois premières possessions du troisième quart pour prendre une avance de 32-13. Jamal Morrow, sur une course de 12 verges, Cody Fajardo, sur un quart-arrière d’une verge, et Kian Schaeffer-Baker, sur une réception de 44 verges, ont marqué les majeures pour la Saskatchewan.

Une tentative de conversion en deux points a échoué après le touché de Morrow, mais Morrow a réussi avec un converti en deux points après le touché de Fajardo. Les Riders ont lancé un converti après le touché de Schaffer-Baker.

Morrow a connu un match impressionnant, gagnant 103 verges en 16 courses. C’était le deuxième match de 100 verges de Morrow de la jeune saison après avoir inscrit 126 verges au sol en 17 courses lors d’une victoire de 26-16 contre les Elks d’Edmonton le 18 juin.

Le demi de coin Nick Marshall a scellé la victoire des Riders avec un retour d’interception de 90 verges pour un touché avec quatre minutes à faire au quatrième quart. Fajardo a rejoint Morrow sur un converti de deux points pour augmenter l’avance de la Saskatchewan à 41-20.

Les Riders, qui ont perdu 37-13 contre les Alouettes à Montréal le 23 juin, ont également obtenu une réception de touché de huit verges de Mitchell Picton au premier quart. Le botteur Brett Lauther a ajouté un panier de 57 verges, un effort qui a égalé son meilleur en carrière. Le parieur Kaare Vedvik a réussi un simple de 41 verges.

REGARDER l Le choix 6 de Marshall scelle la revanche des Roughriders sur les Alouettes:

Le choix 6 de Nick Marshall scelle la victoire des Roughriders

Après avoir perdu contre les Alouettes la semaine dernière, les Roughriders prennent leur revanche 41-20.

Les Riders ont eu six sacs ce jour-là avec Anthony Lanier en tête avec trois. Pete Robertson, avec deux, et AC Leonard, avec un, avaient également des sacs pour les Riders. Robertson mène la LCF avec sept sacs.

Chandler Worthy, qui a pris le coup d’envoi du match du 23 juin 88 verges pour un touché, a renvoyé un coup d’envoi de 84 verges pour un touché dans le premier quart du match de samedi.

Walter Fletcher, qui a pris la relève après la blessure du partant montréalais Jeshrun Antwi au début de la deuxième demie, a marqué sur une course de trois verges au milieu du troisième quart. David Côté a réussi deux paniers pour Montréal, frappant de 18 et 38 verges.

Ce fut un match rempli de pénalités avec la Saskatchewan qui a écopé de 16 pénalités pour 155 verges tandis que Montréal a écopé de 12 pénalités pour 105 verges.

Les Riders 3-1 reviennent à l’action le 8 juillet lorsqu’ils accueillent le Rouge et Noir d’Ottawa. Les Alouettes 1-3 entreprennent leur semaine de congé avant d’accueillir les Elks le 14 juillet.

Continue Reading

CFL

Les coureurs « s’attendent à être une bien meilleure équipe » à domicile après une défaite déséquilibrée à Montréal: entraîneur

Published

on

Par

Faire face à une défaite cauchemardesque n’est pas facile, mais Cody Fajardo croit que les Roughriders de la Saskatchewan sont à la hauteur.

Les Riders, après une courte semaine, ont été battus 37-13 par les Alouettes de Montréal le 23 juin. C’était un match qui a mal commencé pour les Riders – Chandler Worthy de Montréal a pris le coup d’envoi d’ouverture 88 verges pour un touché – et n’a pas s’améliorer au fur et à mesure que le jeu avançait.

Fajardo a admis que les Riders, qui accueilleront les Alouettes samedi à Regina, ont été un peu dépassés par le départ et n’ont pas trouvé de moyen de renverser la tendance.

« Ils ont repoussé le coup d’envoi initial et le doute commence à s’installer », a déclaré Fajardo.

« Vous avez déjà perdu sept points. Ensuite, lors de notre premier match, nous avons eu une mauvaise communication et une mission manquée qui était presque un choix de six. Et puis le suivant a été un lancer à Shaq [Evans] et il était probablement à un demi-pouce hors des limites, alors nous y allons deux fois.

« Ensuite, ils obtiennent un panier et vous envisagez un déficit précoce de 10-0 et nous n’avions eu que deux jeux. En tant qu’attaque, il est difficile de surmonter cela. »

Les malheurs offensifs ont été aggravés par une performance impressionnante de la défense montréalaise, qui a enregistré huit sacs et trois interceptions.

C’était le premier match des Riders sans le centre partant Dan Clark, qui a subi une fracture du péroné le 18 juin lors d’une victoire de 26-16 contre les Elks d’Edmonton. Avec Clark écarté, la recrue Logan Bandy s’est jointe à l’alignement contre les Alouettes avec un seul entraînement pour se préparer à son premier départ dans la LCF.

L’inexpérience de Bandy, combinée au manque de temps d’entraînement et à la force de la défense montréalaise, a donné lieu à une longue soirée pour les Riders.

L’entraîneur-chef des Riders Craig Dickenson estime que la ligne offensive ne devrait pas porter le poids du blâme pour les huit sacs.

« Je pense que notre ligne offensive a mieux joué que ce que les huit sacs indiqueraient », a déclaré Dickenson. « Je pensais qu’ils ont concouru dur et je pensais que la plupart du temps, ils restaient devant les joueurs de ligne défensifs, mais c’est un bon front défensif.

« Ils ont fait du bon travail en déguisant certaines choses et en nous forçant à nous accrocher au ballon un peu plus longtemps que nous ne le voulions. Et oui, Bandy a fait quelques erreurs, donc c’était juste une tempête parfaite mais c’était ‘ Tout n’était pas en jeu. Tout n’était pas sur le quarterback. Et tout n’était pas sur le dos, ils partageaient la responsabilité.

« Maintenant, nous avons eu le temps de préparer les choses, de nettoyer les choses et nous nous attendons à être une bien meilleure équipe et à jouer beaucoup mieux que nous ne l’avons fait. »

L’entraîneur-chef des Roughriders de la Saskatchewan, Craig Dickenson, a déclaré qu’il s’attend à ce que les Roughriders jouent un bien meilleur match samedi soir. (Heywood Yu/La Presse Canadienne)

Après n’avoir accordé aucun sac lors de la semaine 1, les Riders ont accordé 11 sacs lors des deux derniers matchs. Il s’agit du plus grand total de deux matchs pour les Riders depuis octobre 2016, lorsqu’ils ont accordé 12 sacs à la Colombie-Britannique et à Montréal.

Les Riders auront peut-être un peu plus de facilité samedi alors que Montréal sera privé du joueur de ligne défensive Almondo Sewell, qui n’est pas disponible en raison d’un problème personnel. Le vétéran de 35 ans est l’un des meilleurs joueurs défensifs de la ligue et a enregistré deux sacs lors de la victoire de la semaine dernière.

En plus de la blessure de Clark, l’offensive des Riders doit également faire face à l’absence d’Evans qui s’est fracturé la cheville au premier quart de la défaite de la semaine dernière. C’est la deuxième saison consécutive qu’Evans est écarté d’une grave blessure après avoir raté sept matchs en 2021 avec une jambe cassée.

Evans devrait rater six à huit semaines en raison d’une blessure à la cheville et sera remplacé cette semaine par le produit de Regina Mitch Picton.

Continue Reading

Tandance