Connect with us

CFL

La ville de North Bay consacrera un terrain en l’honneur de l’entraîneur-chef des Blue Bombers, O’Shea

Published

on

Advertisements

Il est six fois champion de la Coupe Grey et membre du Temple de la renommée du football canadien. Mais samedi, il sera simplement connu sous le nom de Mike O’Shea de North Bay, en Ontario.

Samedi, la ville de North Bay consacrera le terrain de football du complexe sportif Steve Omischl en l’honneur d’O’Shea, l’entraîneur-chef des Blue Bombers de Winnipeg. Mais même s’il s’agira de la dernière d’une longue liste de réalisations footballistiques pour le natif de North Bay, âgé de 51 ans, O’Shea a déclaré que celle-ci sera différente.

« Je pense qu’il y a évidemment un sentiment plus chaleureux quand il y a quelque chose à voir avec la ville », a déclaré O’Shea lors d’un entretien téléphonique mercredi. « L’autre côté de cela est l’une des meilleures choses à propos d’être de North Bay, c’est que vous n’êtes que Mike O’Shea de North Bay et rien d’autre.

« Tous les gens qui y ont participé comprennent d’où je viens, tous tes copains te gardent au sol. Tu es toujours juste le gamin qui a grandi dans le quartier, ce qui est une chose géniale, géniale. »

Je suis très fier d’être de North Bay.​​​​​-Mike O’Shea

O’Shea, six pieds trois pouces et 228 livres, a connu une brillante carrière de 16 ans dans la LCF en tant que secondeur avec les Tiger-Cats de Hamilton (1993-95, 2000) et les Argonauts de Toronto (1996-99, 2001-08). Il a remporté trois Coupes Grey en tant que joueur des Argos (1996-97, 2004) et en 271 matchs de saison régulière, il a accumulé 1 151 plaqués – le plus grand nombre jamais réalisé par un Canadien et le deuxième dans l’histoire de la ligue.

O’Shea était la meilleure recrue de la LCF en 1993 et ​​son meilleur Canadien six ans plus tard. Argo de tous les temps, O’Shea a été intronisé au Temple de la renommée du football canadien en 2017.

Le succès a suivi O’Shea dans les rangs des entraîneurs. Il a ajouté une quatrième bague de la Coupe Grey en 2012 en tant que coordonnateur des équipes spéciales de Toronto avec les numéros cinq et six à venir au cours des deux dernières saisons (2019, 21) en tant qu’entraîneur-chef de Winnipeg. O’Shea a également remporté le trophée Annis Stukus en tant que meilleur entraîneur de la LCF la saison dernière.

Winnipeg est certainement en lice pour un troisième titre consécutif. Les Bombers (9-0) sont la seule équipe invaincue de la ligue avant leur match à domicile jeudi contre les Alouettes de Montréal (2-6).

Avec une autre victoire en saison régulière, Winnipeg atteindra des victoires à deux chiffres pour une sixième année consécutive sous O’Shea, qui a un dossier de 76-55 en saison régulière depuis qu’il est devenu l’entraîneur-chef des Bombers en 2013. Mais la franchise a un 64 -31 en saison régulière depuis 2016 et une fiche parfaite de 5-0 en séries éliminatoires depuis 2019.

L’entraîneur-chef des Blue Bombers de Winnipeg, Mike O’Shea, se fait verser une boisson pour sportifs alors que son équipe bat les Tiger Cats de Hamilton lors de la 107e Coupe Grey à Calgary, en Alberta, le dimanche 24 novembre 2019. LA PRESSE CANADIENNE/Frank Gunn (Frank Gunn/La Presse canadienne)

Un humble début

Des trucs grisants, en effet, pour quelqu’un qui a commencé le football en 9e année à l’école secondaire de Widdifield.

« Vous ne commencez pas à partir de ce premier jour d’avoir peur de sortir sur le terrain pour que cela se déroule de cette façon », a déclaré O’Shea. « Je pense que mes premières années, j’étais simplement heureux de survivre et de faire partie d’une équipe.

« Ma première année, je me serais probablement senti bien s’ils ne m’avaient pas fait jouer. »

Toujours humble, O’Shea a minimisé ses réalisations au football par rapport à d’autres athlètes de North Bay, dont Omischl, le champion du monde de ski acrobatique, et Jaimee Bull, un champion du monde de ski nautique.

« C’est le genre de personnes qui sortent de North Bay », a déclaré O’Shea. « Il y a des athlètes incroyables qui sont sortis de North Bay. Je suis en bas de la liste en termes de personnes qui ont fait des choses incroyables.

« Je suis très fier d’être de North Bay. »

O’Shea est également fier du succès de Winnipeg, qu’il attribue aux joueurs et entraîneurs de l’équipe.

« Nous avons eu une très bonne continuité avec notre personnel d’entraîneurs, mais en plus de cela, ce sont de très, très bons entraîneurs qui entraînent de très, très bons joueurs », a déclaré O’Shea. « Ils (les joueurs) l’obtiennent, c’est la manière la plus simple de le dire.

« Ils ont une capacité de travail énorme, ils travaillent toujours, ils aiment ça et aiment le faire ensemble et ils le font pour les bonnes raisons. »

Quelque chose qu’O’Shea dit voir quotidiennement.

« Le bourdonnement ici le matin avant même que la journée ne commence est incroyable », a-t-il déclaré. « Vous pouvez simplement fermer les yeux et entendre les conversations, la bande en cours de visionnage, le football en cours de discussion, la camaraderie.

« C’est un endroit très facile et agréable à vivre. »

Après le match de jeudi, Winnipeg aura sa première semaine de congé, devenant la dernière équipe de la LCF à avoir du temps d’arrêt cette saison. Mais O’Shea a déclaré qu’il n’y avait eu aucune discussion dans les rangs sur le fait de devoir jouer semaine après semaine.

« S’il y avait plus de matchs au programme avant notre premier laissez-passer, ce serait simplement » C’est le programme « , a déclaré O’Shea. « C’est presque comme lorsque nous parlons de la mouture, le regard sur le visage de leurs (joueurs) est, ‘Quelle mouture?’

« Ils ont vu le programme, ils savaient ce qui nous attendait, nous leur avons demandé de le gérer et ils sont assez intelligents pour le gérer eux-mêmes. Les entraîneurs ont été très flexibles lorsque je leur ai demandé de donner le joueurs plus de temps. Une semaine de préparation d’une journée a été ce qu’elle a été cette semaine. Rien ne les fait tomber dans leur processus.

Et cela inclut Winnipeg qui doit continuellement jouer avec un œil de boeuf fermement sur le dos.

« Le groupe central d’anciens combattants fait cela depuis des années », a déclaré O’Shea. « Gagner n’est pas nouveau pour eux et ils n’essaient jamais d’embrouiller le problème en parlant d’une victoire passée ou d’un match futur.

« Ils ne parlent pas du record jusqu’à présent, ils sont tellement concentrés sur cette semaine que le reste n’est pas pertinent. Toutes les victoires de cette année n’ont pas été jolies, c’est sûr, mais ils apprennent tous Ce ne sont pas les résultats, ce ne sont pas les records globaux, ce sont les leçons et s’assurer que nous apprenons au fur et à mesure. Je pense que c’est une autre bonne chose à propos de cette année, ils apprennent continuellement et autant qu’ils l’obtiennent, ils n’agissent jamais comme s’ils l’avaient. »

Advertisements

CFL

Le directeur général des Redblacks Burke demande aux fans du soutien et de la patience après le changement d’entraîneur

Published

on

Par

Advertisements

Perdre n’est pas une chose avec laquelle le Rouge et Noir d’Ottawa veut être à l’aise.

Lorsque les Redblacks se sont joints à la LCF en 2014, ils étaient déterminés à proposer un produit compétitif chaque année et, même s’ils ont eu du mal, ils refusent de devenir complaisants.

Confrontés à leur troisième saison consécutive perdante, les Rouge et Noir ont décidé qu’un changement était nécessaire et ont congédié l’entraîneur-chef Paul LaPolice samedi matin.

Avec une fiche de 3-11-0, les Redblacks sont bons derniers au classement de la LCF et ressemblent à une équipe qui a abandonné.

« Quand vous commencez à perdre, c’est quelque chose qui vous trotte dans la tête », a déclaré le directeur général des Redblacks, Shawn Burke. « Tout comme l’élan de gagner peut mener à plus de victoires, l’élan de perdre peut aller dans le sens inverse et je pense que cela nous est arrivé un peu. »

LaPolice a été embauché en 2019, mais avec la saison 2020 annulée par COVID-19, il n’est entré sur le terrain qu’en 2021. Il repart avec une fiche globale de 6-22-0.

Bob Dyce a été nommé entraîneur-chef par intérim pour les quatre derniers matchs de la saison.

Les quatre prochaines semaines consisteront à montrer ce que les Redblacks veulent faire avancer et Burke a demandé aux fans du soutien et de la patience alors qu’ils tentent de renverser la vapeur.

REGARDER | Les Lions battent les Rouges et Noirs à Vancouver :

Les Lions infligent aux Redblacks une 3e défaite consécutive dans une victoire à domicile

Vernon Adams Jr. a lancé pour 305 verges et 2 touchés pour propulser la Colombie-Britannique vers une victoire de 34-19 contre Ottawa.

Burke sait que beaucoup pourraient se demander pourquoi quelque chose n’a pas été fait plus tôt ou pourquoi s’embêter à ce stade, les séries éliminatoires ne semblant rien de plus qu’un vœu pieux, mais il voulait donner à LaPolice la meilleure chance de prouver qu’il pouvait changer les choses.

« La réalité est que nous avons traversé une transition avec l’arrivée d’une nouvelle équipe, l’arrivée d’une nouvelle direction, puis de l’adversité », a déclaré Burke. « Chaque équipe va traverser l’adversité, cela arrive dans le football, mais cela doit entrer dans votre prise de décision et donner à quelqu’un une chance équitable. »

Advertisements

Les Rougenoirs sont en chute libre depuis 2019 et sont déterminés à mettre fin à cette décevante séquence de football.

Près d’un an après que l’équipe s’est séparée du directeur général Marcel Desjardins, le PDG d’Ottawa Sports and Entertainment Group, Mark Goudie, affirme que la franchise est toujours en train de nettoyer le gâchis laissé derrière.

« Je pense que nous nous sommes creusés un assez gros trou en 2019 et je pense que nous sommes toujours en train de nous sortir de ce trou », a déclaré Goudie. « Je sais que nous avons maintenant le bon gars pour nous sortir de ce trou. Je me serais attendu à ce que nous ayons fait un peu plus de progrès cette année, mais cela n’a pas fonctionné et nous ne voulons pas trouver des excuses mais perdre votre quart-arrière de franchise [Jeremiah Masoli] dans une équipe fragile n’était pas une étape positive. »

Dyce possède une vaste expérience avec près de 20 ans d’expérience comme entraîneur dans la Ligue canadienne de football et a été entraîneur-chef par intérim des Roughriders de la Saskatchewan en 2015 pour la dernière moitié de la saison où il a affiché un dossier de 3-6.

Il est le coordinateur des équipes spéciales du Rouge et Noir depuis 2016.

« Je l’ai déjà fait », a admis Dyce. « Être coordinateur d’équipes spéciales est très proche d’être entraîneur-chef. Certains d’entre vous ne le voient peut-être pas de cette façon, mais vous devez prendre en compte tous les facteurs qui se produisent à tout moment et connaître la situation, donc quelque chose comme ça n’est pas t trop grand. Je suis honoré d’avoir l’opportunité de le faire.

Poser les fondations

Cela ne veut pas dire que ce n’était pas difficile étant donné que c’est LaPolice qui a donné à Dyce sa première opportunité d’entraînement et que les deux sont des amis proches.

Dyce a déclaré que le premier appel qu’il avait passé était à LaPolice et que les deux avaient eu une excellente conversation et s’étaient engagés à se réunir pour un dîner au steak une fois la saison terminée.

LaPolice a occupé le double rôle d’entraîneur-chef et de coordinateur offensif et Dyce a partagé « ils explorent toujours des options à cet égard », mais a déclaré qu’il y aurait un appelant dédié au jeu, mais l’individu n’a pas encore été identifié.

Quant à Dyce, il prévoit de conserver ses fonctions de coordinateur des équipes spéciales, mais a déclaré qu’ils pourraient envisager de faire venir quelqu’un pour le soutenir.

Ottawa a quatre matchs à jouer et le prochain n’est pas avant lundi prochain, lorsqu’ils affronteront les Alouettes de Montréal, ce qui donnera à Dyce le temps de se préparer.

« Je considère ces quatre matchs comme la base pour arriver là où nous devons être », a déclaré Dyce. « Il n’y a aucune garantie que je serai là quand ils y arriveront, mais je peux être très fier si j’établis cette base et que nous y travaillons et que nous arrivons dans cette direction. »

Advertisements

Continue Reading

CFL

La défense propulse les Alouettes sur les Elks pour garder les espoirs de titre de la division Est en vie

Published

on

Par

Advertisements

Le retour d’interception de 100 verges de Tyrice Beverette a renversé la tendance alors que les Alouettes de Montréal gardaient l’espoir de se hisser au premier rang de la division Est de la LCF avec une victoire palpitante de 25-18 contre les malheureux Elks d’Edmonton samedi.

Les Alouettes ont remporté leur troisième match de suite et le cinquième de leurs six derniers et ont amélioré leur fiche à 7-7, au moins temporairement à deux points de Toronto.

Edmonton a établi un record de la LCF pour le plus grand nombre de défaites consécutives à domicile à 15 ans, n’ayant pas réussi à gagner au Commonwealth Stadium depuis le 12 octobre 2019.

Les Elks sont entrés au tableau les premiers de leur possession initiale avec un placement de 26 verges de Sergio Castillo.

Les Alouettes ont réagi rapidement avec un plongeon d’une verge dans la zone des buts du remplaçant QB Dominique Davis.

Après que les Elks aient obtenu un simple de botté de dégagement, Montréal a prolongé son avance lorsque Eugene Lewis a capté une passe de huit verges avec un astucieux attrapé à un bras sur une passe du quart-arrière Trevor Harris trois minutes après le début du deuxième quart.

Edmonton a répliqué avec des buts sur le terrain de Castillo de 32 et 38 verges.

Les Elks ont pris une pause alors que Jake Ceresna a forcé un échappé récupéré par Matthew Thomas sur le 32 de Montréal avec une minute à faire dans le deuxième cadre, menant à un quart-arrière d’une verge par Taylor Cornelius. Ils ont obtenu un autre single après le long coup d’envoi qui a suivi.

Montréal a réduit l’avance d’Edmonton à 18-17 à la mi-temps grâce à un placement de 52 verges à la dernière seconde de David Côté.

Après un troisième sans but, Edmonton semblait sur le point d’ajouter à son avance en profondeur dans le territoire montréalais quand Adarius Pickett a repoussé une tentative de passe de Cornelius dans les bras de Beverette, qui l’amènerait à 100 verges pour le touché. Montréal ajouterait un converti de deux points pour revenir devant 25-18.

Les Elks ont reculé sur le terrain lors de leur prochaine possession, mais ont échoué lors d’un troisième essai et ont retourné le ballon sur la ligne de deux verges de Montréal.

Edmonton a eu une autre chance glorieuse avec une minute à jouer sur le 28 de Montréal, mais une passe de Cornelius est entrée et sortie des mains de Danny Vandervoort et dans les bras du défenseur Michah Awe.

Edmonton n’a pas réussi à marquer un point en deuxième demie malgré trois passages en zone rouge.

Les Elks sont de retour en action samedi prochain à Winnipeg contre les Blue Bombers tandis que les Alouettes accueilleront Ottawa le lundi 10 octobre.

Advertisements
Continue Reading

CFL

Le rouge et noir congédie l’entraîneur-chef Paul LaPolice après sa défaite contre les Lions

Published

on

Par

Advertisements

Le Rouge et Noir d’Ottawa a congédié l’entraîneur-chef Paul LaPolice samedi.

Cette décision intervient après qu’Ottawa a perdu une décision de 34-19 vendredi soir contre les Lions de la Colombie-Britannique. Les Rouge et Noir ont perdu trois matchs de suite et affichent la pire fiche de la LCF à 3-11.

Le coordonnateur des équipes spéciales, Bob Dyce, assume les fonctions d’entraîneur-chef par intérim.

« J’ai aimé travailler avec Paul et je le remercie pour sa contribution à cette équipe au cours des deux dernières saisons; aujourd’hui n’est pas une journée facile », a déclaré le directeur général des Redblacks, Shawn Burke, dans un communiqué. « Dans ce métier, un changement est parfois nécessaire pour faire avancer une équipe et c’est ce que nous avons fait ici.

« Nous sommes chanceux d’avoir un entraîneur du calibre et de l’expérience de Bob Dyce capable d’intervenir et d’assumer ce rôle. »

LaPolice en était à sa deuxième saison en tant qu’entraîneur-chef d’Ottawa, ayant enregistré une fiche globale de 6-22 avec le club de la LCF. Il a été embauché en décembre 2019 après avoir été le coordonnateur offensif des Blue Bombers de Winnipeg, champions de la Coupe Grey, mais n’est entré sur le terrain qu’en 2021, car la ligue n’a pas joué en 2020 en raison de la pandémie de COVID-19.

« Paul est un homme excellent qui a mis tout ce qu’il a dans ce travail », a déclaré Mark Goudie, président-directeur général d’Ottawa Sports and Entertainment Group, propriétaire du club de la LCF. « Mais, malheureusement, nous n’avons pas gagné assez de matchs.

« Nous nous engageons à retrouver ce que RNation mérite, à savoir un football passionnant et gagnant. »

LaPolice, 52 ans, en était à son deuxième mandat en tant qu’entraîneur-chef de la LCF, après avoir servi à ce titre avec Winnipeg (2010-12). Il a compilé un dossier de 16-28 avec les Bombers pour une note globale de 22-50 en cinq campagnes en tant qu’entraîneur-chef de la ligue.

Au cours de ses quatre saisons précédentes en tant qu’entraîneur-chef de la LCF, les équipes de LaPolice n’avaient participé qu’une seule fois aux séries éliminatoires. Les Bombers ont atteint le match de la Coupe Grey 2011 avant de s’incliner 34-23 contre les Lions de la Colombie-Britannique au BC Place Stadium.

Malgré son record, Ottawa reste en lice pour les séries éliminatoires dans la division Est. Le Rouge et Noir entre en action samedi derrière Montréal, deuxième (6-7), par six points et seulement deux points derrière Hamilton, troisième (4-10).

Les Alouettes visitent les Elks d’Edmonton samedi soir alors que Hamilton est inactif.

Ottawa jouera un aller-retour avec Montréal à partir de l’Action de grâces lundi (10 octobre) avant de terminer sa saison régulière avec un aller-retour contre Hamilton.

Ottawa a présenté une fiche de 3-11 lors de la première saison de LaPolice en tant qu’entraîneur-chef. Mais l’optimisme était élevé dans la capitale canadienne cette année après que Burke, à sa première saison en tant que directeur général, ait effectué un certain nombre de mouvements hors saison, notamment la signature du quart-arrière Jeremiah Masoli.

REGARDER | Les Lions battent les Rouges et Noirs à Vancouver :

Les Lions infligent aux Redblacks une 3e défaite consécutive dans une victoire à domicile

Vernon Adams Jr. a lancé pour 305 verges et 2 touchés pour propulser la Colombie-Britannique vers une victoire de 34-19 sur Ottawa.

Ottawa a amorcé la saison avec trois défaites consécutives avant que Masoli ne subisse une grave blessure au genou lors d’un revers de 28-13 contre les Roughriders de la Saskatchewan le 8 juillet. L’Américain de 34 ans a été mis à l’écart depuis.

Et l’attaque des Redblacks, sous la direction de LaPolice, a beaucoup lutté avec la cohérence. L’unité est classée dernière au classement général pour les points offensifs (19,5 par match) et les TD offensifs (21).

Ottawa a également été sans victoire à domicile (0-6) et a une fiche de 2-4 dans la division Est cette saison.

Advertisements
Continue Reading

Tandance