Connect with us

NBA

La détention de la star de la WNBA Brittney Griner en Russie prolongée pour la troisième fois

Published

on

La star de la WNBA, Brittney Griner, restera en détention en Russie jusqu’au 2 juillet au moins, a rapporté mardi l’agence de presse russe Tass.

Le basketteur américain de 31 ans est détenu en Russie pour trafic de drogue depuis février. Le mois dernier, le département d’État américain l’a reclassée comme détenue à tort.

Le tribunal de district de Khimki de la région de Moscou a prolongé la détention de Griner pour la troisième fois, selon le rapport Tass, qui a également cité un haut diplomate russe disant que Moscou n’envisagerait pas d’inclure Griner dans un échange de détenus « jusqu’à ce qu’une enquête judiciaire sur son cas est terminé. »

Selon Tass, le vice-ministre des Affaires étrangères, Sergueï Ryabkov, répondait aux informations des médias américains selon lesquelles l’administration Biden avait proposé d’échanger le marchand d’armes condamné Viktor Bout contre Griner. Ryabkov n’a donné aucun calendrier pour la procédure dans le cas du joueur.

Les partisans de Griner continuent de plaider pour sa libération, certains craignant que Moscou ne l’utilise comme monnaie d’échange au milieu des tensions suscitées par la guerre en Ukraine.

Griner, double médaillée d’or olympique qui joue en Russie pendant l’intersaison de la WNBA, a été arrêtée dans un aéroport de Moscou après que les autorités ont affirmé qu’elle transportait des cartouches de vapotage contenant de l’huile de cannabis. Elle est accusée de « contrebande de quantités importantes de stupéfiant », un délit passible de 10 ans de prison en Russie.

Le natif de Houston joue pour le Phoenix Mercury.

Le porte-parole du département d’État, Ned Price, a déclaré aux journalistes mardi qu’il croyait comprendre que les responsables du département n’avaient appris la prolongation de sa détention que par l’intermédiaire de Tass, ce qui, selon lui, était problématique.

« Cette affaire est problématique de haut en bas », a-t-il déclaré. « C’est précisément pourquoi nous avons qualifié Brittney Griner de détenue illégale. C’est précisément pourquoi nous faisons tout ce que nous pouvons pour demander et faire en sorte qu’elle soit rapidement libérée de sa détention en Russie. »

NBA

Storm remporte la 400e victoire de l’histoire de la franchise derrière l’effort de 25 points de Loyd contre Fever

Published

on

Par

Jewell Loyd a marqué 25 points, Tina Charles a récolté 13 points et huit rebonds, et le Seattle Storm a battu l’Indiana Fever 95-73 mardi soir à Indianapolis, Ind.

Seattle (14-8) a remporté sa 400e victoire en saison régulière dans l’histoire de la franchise.

Gabby Williams a ajouté 14 points, Ezi Magbegor a récolté 12 points et 11 rebonds, et Breanna Stewart a également marqué 12 points pour Seattle. Sue Bird a récolté deux points, sur 1 tir sur 7 et cinq passes décisives. Briann January, qui prend sa retraite après la saison, a également marqué deux points lors de son dernier voyage en Indiana, où sa carrière de 14 ans a commencé.

Seattle menait 44-35 à la mi-temps derrière 14 points de Loyd. Le Storm a tiré 50% du terrain dans les 20 premières minutes malgré un seul but sur 10 sur trois points. Le Storm a terminé six pour 24 sur une plage de trois points.

Kelsey Mitchell a marqué 21 points pour Indiana (5-18). NaLyssa Smith a ajouté 14 points et Danielle Robinson a récolté 11 points, six rebonds et quatre passes.

L’Indiana a perdu cinq matchs consécutifs, dont 73-57 à Seattle vendredi.

Wings best Sun pour la 1ère fois cette saison

Arike Ogunbowale a marqué 20 points, Teaira McCowan a récolté 14 points, sept rebonds et quatre blocs et les Dallas Wings ont battu le Connecticut Sun 82-71 mardi soir à Arlington, au Texas.

Ogunbowale a coulé un trois points pour une avance de 80-69 et McCowan a bloqué la tentative de lay-up de Brionna Jones avec 32,8 secondes à faire.

Dallas (10-12) a remporté deux des trois affrontements avec le Connecticut cette saison pour la première victoire en série avec le Sun dans l’histoire de la franchise.

Satou Sabally, qui a disputé son deuxième match depuis le 12 juin, a également marqué 14 points pour Dallas, qui a mis fin à une séquence de trois défaites consécutives. Allisha Gray a récolté 12 points et huit rebonds et Marina Mabrey en a également marqué 12.

Dallas menait 41-38 à la mi-temps et Gray a battu le buzzer du troisième quart avec un tir dans le couloir pour un avantage de 63-54.

Courtney Williams a marqué 25 points pour le Connecticut (14-8). Brionna Jones a ajouté 16 points, DeWanna Bonner a marqué 11 sur 3 tirs sur 10 et Jonquel Jones a récolté 10 points et sept rebonds.

Continue Reading

NBA

Ogwumike marque 23 points alors que Sparks retient Mercury pour une 3e victoire consécutive

Published

on

Par

Nneka Ogwumike a récolté 23 points et neuf rebonds, Liz Cambage a ajouté 19 points et sept rebonds, et les Los Angeles Sparks ont battu les Phoenix Mercury 78-75 lundi soir.

Los Angeles (10-11) a remporté trois victoires consécutives, dont une victoire 84-74 sur New York dimanche.

Jordin Canada a réussi deux lancers francs avec 35,3 secondes à faire pour donner à Los Angeles une avance de deux possessions. Diana Taurasi a effectué deux lancers francs à l’autre bout après avoir été victime d’une faute lors d’un entraînement dans la voie.

Ogwumike a lancé un sauteur de base avec 9,6 secondes à jouer et Taurasi n’a pas réussi à toucher la jante lors d’un essai à 3 points pour Phoenix. Mais Ogwumike a saisi le rebond et a effectué 1 des 2 lancers francs pour une avance de trois points. Skylar Diggins-Smith était à côté de la plaque sur un soulèvement du milieu de terrain au buzzer.

Lexie Brown a ajouté 14 points, et le Canada et Katie Lou Samuelson ont chacun ajouté 10 points pour Los Angeles.

Diggins-Smith a mené Phoenix (9-14) avec 22 points. Taurasi a récolté 13 points et six passes décisives, et Sophie Cunningham et Shey Peddy en ont chacune marqué 10.

Continue Reading

NBA

La star de la WNBA, Brittney Griner, envoie une lettre au président Biden pour demander son aide

Published

on

Par

Brittney Griner a lancé un appel au président Joe Biden dans une lettre transmise à la Maison Blanche par l’intermédiaire de ses représentants disant qu’elle craignait de ne jamais rentrer chez elle et lui demandant de ne pas « m’oublier ainsi que les autres détenus américains ».

L’agent de Griner, Lindsay Kagawa Colas, a déclaré que la lettre avait été livrée lundi. La plupart du contenu de la lettre au président Biden reste privé, bien que les représentants de Griner aient partagé quelques lignes de la note manuscrite.

« Je suis assis ici dans une prison russe, seul avec mes pensées et sans la protection de ma femme, de ma famille, de mes amis, de mon maillot olympique ou de toute réalisation, je suis terrifié à l’idée d’être ici pour toujours », a écrit Griner.

« Le 4 juillet, notre famille honore normalement le service de ceux qui se sont battus pour notre liberté, y compris mon père qui est un vétéran de la guerre du Vietnam », a ajouté le centre Phoenix Mercury. « Ça fait mal de penser à la façon dont je célèbre habituellement cette journée parce que la liberté signifie quelque chose de complètement différent pour moi cette année. »

La double médaillée d’or olympique est au milieu d’un procès en Russie qui a débuté la semaine dernière après avoir été arrêtée le 17 février pour possession d’huile de cannabis alors qu’elle revenait jouer pour son équipe russe. Le procès reprendra jeudi.

Moins de 1 % des accusés dans les affaires pénales russes sont acquittés et, contrairement aux tribunaux américains, les acquittements peuvent être annulés.

REGARDER l Le procès de Brittney Griner commence:

La star américaine du basket Brittney Griner comparaît devant un tribunal russe

La star américaine du basket féminin Brittney Griner a comparu vendredi devant un tribunal russe pour faire face à des accusations de possession de cannabis. Si elle est reconnue coupable, elle risque jusqu’à 10 ans derrière les barreaux. Le chef de mission adjoint de l’ambassade des États-Unis a soutenu Griner devant le tribunal, affirmant que la Fédération de Russie avait détenu à tort le joueur de la WNBA.

Le Conseil de sécurité nationale de la Maison Blanche a confirmé que la Maison Blanche avait reçu la lettre de Griner.

« Nous pensons que la Fédération de Russie détient à tort Brittney Griner », a déclaré lundi la porte-parole du NSC, Adrienne Watson. « Le président Biden a été clair sur la nécessité de voir tous les ressortissants américains retenus en otage ou détenus à tort à l’étranger libérés, y compris Brittney Griner. Le gouvernement américain continue de travailler de manière agressive – en utilisant tous les moyens disponibles – pour la ramener chez elle. »

Griner a supplié Biden dans la lettre d’utiliser ses pouvoirs pour assurer son retour.

« S’il vous plaît, faites tout ce que vous pouvez pour nous ramener à la maison. J’ai voté pour la première fois en 2020 et j’ai voté pour vous. Je crois en vous. J’ai encore tellement de choses à faire avec ma liberté que vous pouvez aider à restaurer », a déclaré Griner. « Ma femme me manque ! Ma famille me manque ! Mes coéquipiers me manquent ! Ça me tue de savoir qu’ils souffrent tellement en ce moment. Je suis reconnaissant pour tout ce que vous pouvez faire en ce moment pour me ramener à la maison. »

Griner a pu avoir des communications sporadiques avec sa famille, ses amis et les joueurs de la WNBA via un compte de messagerie créé par son agent. Les e-mails sont imprimés et remis par paquets à Griner par son avocat après avoir été examinés par des responsables russes. Une fois que les avocats seront de retour à leur bureau, ils numériseront toutes les réponses de Griner et les renverront aux États-Unis pour qu’ils les envoient.

Elle était censée avoir un appel téléphonique avec sa femme le jour de leur anniversaire, mais cela a échoué à cause d’une « malheureuse erreur », ont déclaré des responsables de l’administration Biden.

Les partisans de Griner ont encouragé un échange de prisonniers comme celui d’avril qui a ramené à la maison le vétéran de la Marine Trevor Reed en échange d’un pilote russe reconnu coupable de complot de trafic de drogue. En mai, le département d’État l’a désignée comme détenue à tort, plaçant son cas sous la supervision de son envoyé spécial présidentiel pour les affaires d’otages, en fait le négociateur en chef du gouvernement pour les otages.

Griner n’est pas le seul Américain détenu à tort en Russie. Paul Whelan, ancien directeur de la marine et de la sécurité, purge une peine de 16 ans pour espionnage.

Continue Reading

Tandance