Connect with us

CFL

C’est aussi la saison de football au Canada

Published

on

Advertisements

Ceci est un extrait de The Buzzer, qui est le bulletin électronique quotidien de CBC Sports. Restez au courant de ce qui se passe dans le sport en vous abonnant ici.

Le coup d’envoi d’une nouvelle saison de la NFL, et tout le battage médiatique que cela implique, signifie que le football canadien peut se perdre un peu dans le shuffle. Mais l’intensité va bientôt monter en flèche dans la LCF, qui entame le dernier tiers de sa saison régulière, et la saison universitaire canadienne est également en cours. Voici un bref aperçu de ce qui se passe dans le jeu à trois, en commençant par les pros :

Winnipeg est toujours l’équipe à battre. Parlez de la misère à la richesse: la franchise qui a passé 29 ans entre les victoires de la Coupe Grey est maintenant en position pour le premier triplé depuis qu’Edmonton a remporté son cinquième de suite il y a 40 ans. La défaite 54-20 des Blue Bombers contre leur rival de la Saskatchewan au Banjo Bowl samedi a amélioré leur fiche à un record de la LCF 12-1 — confortablement devant la Colombie-Britannique (8-3) et Calgary (8-4) avec cinq matchs à jouer pour Winnipeg. Les Lions ressemblaient à une menace lorsqu’ils avaient une fiche de 8-1, mais ils ont perdu les deux matchs depuis que leur quart-arrière vedette canadien (et joueur par excellence) Nathan Rourke a subi une blessure au pied qui le mettra probablement à l’écart pour l’année . Les Bombers ont encore du travail à faire avant les séries éliminatoires, et tout peut arriver dans ce tournoi à élimination directe, donc les marchés des paris ne donnent « que » à Winnipeg environ 50/50 de gagner à nouveau la Coupe Grey. Mais les chances de titre implicites d’aucune autre équipe n’atteignent même 20%.

Advertisements

Zach Collaros reste exceptionnel. En l’absence de Rourke de la Colombie-Britannique, le QB de Winnipeg a de bonnes chances de devenir le premier récipiendaire du MOP depuis Anthony Calvillo de Montréal en 2009. En plus de mener les Bombers au meilleur record de la LCF, Collaros est en tête de la ligue pour les touchés par la passe et se classe troisième en l’efficacité des passes derrière Rourke et Jake Maier de Calgary, qui n’a disputé que trois matchs en tant que partant depuis qu’il a pris la relève de Bo Levi Mitchell le mois dernier. Collaros a perdu le meneur des verges sur réception de la LCF l’an dernier, Kenny Lawler, contre Edmonton, mais il s’est trouvé une nouvelle cible favorite en Dalton Schoen, qui a réussi 10 attrapés de touché, un sommet dans la ligue.

L’Occident est le meilleur. Toronto (7-5) est la seule équipe de la division Est sans fiche de défaites et la seule à ne pas avoir été surclassée cette saison. Et donc les Argos et leur modeste différentiel de plus-11 points ont la voie intérieure sur un laissez-passer au premier tour et un voyage au match de la Coupe Grey à Regina, alors qu’ils mènent Montréal (5-7) par deux matchs. Il semble que Hamilton (3-9) ne fera pas un troisième voyage consécutif au match de la Coupe Grey – ni même ne participera aux séries éliminatoires. Si ceux-ci commençaient aujourd’hui, les Ticats seraient croisés par la Saskatchewan (6-7), ce qui pourrait avoir une porte dérobée vers le match de la Coupe Grey à domicile.

Western est favori pour une répétition de la Coupe Vanier. Alors que Winnipeg vise une troisième coupe Grey consécutive, l’autre grand trophée du football canadien pourrait également rester sur place. Les Mustangs de Western, qui ont remporté le huitième championnat national de l’histoire de l’école l’automne dernier, ont pris un départ 3-0 et ont dominé le plus récent classement U Sports. La Saskatchewan, qui a perdu contre Western lors du match de la Coupe Vanier l’an dernier, a terminé deuxième, suivie de Montréal. McMaster a été expulsé du top 10 après que l’utilisation d’un joueur inéligible leur a fait perdre leurs deux premières victoires. Si Western revient à la Coupe Vanier, ils seront chez eux : l’école de London, en Ontario, accueillera le match pour le titre national pour la première fois cet automne. Pour en savoir plus sur ce qui se passe sur la scène sportive universitaire canadienne, cliquez ici.

Advertisements

CFL

La défense propulse les Alouettes sur les Elks pour garder les espoirs de titre de la division Est en vie

Published

on

Par

Advertisements

Le retour d’interception de 100 verges de Tyrice Beverette a renversé la tendance alors que les Alouettes de Montréal gardaient l’espoir de se hisser au premier rang de la division Est de la LCF avec une victoire palpitante de 25-18 contre les malheureux Elks d’Edmonton samedi.

Les Alouettes ont remporté leur troisième match de suite et le cinquième de leurs six derniers et ont amélioré leur fiche à 7-7, au moins temporairement à deux points de Toronto.

Edmonton a établi un record de la LCF pour le plus grand nombre de défaites consécutives à domicile à 15 ans, n’ayant pas réussi à gagner au Commonwealth Stadium depuis le 12 octobre 2019.

Les Elks sont entrés au tableau les premiers de leur possession initiale avec un placement de 26 verges de Sergio Castillo.

Les Alouettes ont réagi rapidement avec un plongeon d’une verge dans la zone des buts du remplaçant QB Dominique Davis.

Après que les Elks aient obtenu un simple de botté de dégagement, Montréal a prolongé son avance lorsque Eugene Lewis a capté une passe de huit verges avec un astucieux attrapé à un bras sur une passe du quart-arrière Trevor Harris trois minutes après le début du deuxième quart.

Edmonton a répliqué avec des buts sur le terrain de Castillo de 32 et 38 verges.

Les Elks ont pris une pause alors que Jake Ceresna a forcé un échappé récupéré par Matthew Thomas sur le 32 de Montréal avec une minute à faire dans le deuxième cadre, menant à un quart-arrière d’une verge par Taylor Cornelius. Ils ont obtenu un autre single après le long coup d’envoi qui a suivi.

Montréal a réduit l’avance d’Edmonton à 18-17 à la mi-temps grâce à un placement de 52 verges à la dernière seconde de David Côté.

Après un troisième sans but, Edmonton semblait sur le point d’ajouter à son avance en profondeur dans le territoire montréalais quand Adarius Pickett a repoussé une tentative de passe de Cornelius dans les bras de Beverette, qui l’amènerait à 100 verges pour le touché. Montréal ajouterait un converti de deux points pour revenir devant 25-18.

Les Elks ont reculé sur le terrain lors de leur prochaine possession, mais ont échoué lors d’un troisième essai et ont retourné le ballon sur la ligne de deux verges de Montréal.

Edmonton a eu une autre chance glorieuse avec une minute à jouer sur le 28 de Montréal, mais une passe de Cornelius est entrée et sortie des mains de Danny Vandervoort et dans les bras du défenseur Michah Awe.

Edmonton n’a pas réussi à marquer un point en deuxième demie malgré trois passages en zone rouge.

Les Elks sont de retour en action samedi prochain à Winnipeg contre les Blue Bombers tandis que les Alouettes accueilleront Ottawa le lundi 10 octobre.

Advertisements
Continue Reading

CFL

Le rouge et noir congédie l’entraîneur-chef Paul LaPolice après sa défaite contre les Lions

Published

on

Par

Advertisements

Le Rouge et Noir d’Ottawa a congédié l’entraîneur-chef Paul LaPolice samedi.

Cette décision intervient après qu’Ottawa a perdu une décision de 34-19 vendredi soir contre les Lions de la Colombie-Britannique. Les Rouge et Noir ont perdu trois matchs de suite et affichent la pire fiche de la LCF à 3-11.

Le coordonnateur des équipes spéciales, Bob Dyce, assume les fonctions d’entraîneur-chef par intérim.

« J’ai aimé travailler avec Paul et je le remercie pour sa contribution à cette équipe au cours des deux dernières saisons; aujourd’hui n’est pas une journée facile », a déclaré le directeur général des Redblacks, Shawn Burke, dans un communiqué. « Dans ce métier, un changement est parfois nécessaire pour faire avancer une équipe et c’est ce que nous avons fait ici.

« Nous sommes chanceux d’avoir un entraîneur du calibre et de l’expérience de Bob Dyce capable d’intervenir et d’assumer ce rôle. »

LaPolice en était à sa deuxième saison en tant qu’entraîneur-chef d’Ottawa, ayant enregistré une fiche globale de 6-22 avec le club de la LCF. Il a été embauché en décembre 2019 après avoir été le coordonnateur offensif des Blue Bombers de Winnipeg, champions de la Coupe Grey, mais n’est entré sur le terrain qu’en 2021, car la ligue n’a pas joué en 2020 en raison de la pandémie de COVID-19.

« Paul est un homme excellent qui a mis tout ce qu’il a dans ce travail », a déclaré Mark Goudie, président-directeur général d’Ottawa Sports and Entertainment Group, propriétaire du club de la LCF. « Mais, malheureusement, nous n’avons pas gagné assez de matchs.

« Nous nous engageons à retrouver ce que RNation mérite, à savoir un football passionnant et gagnant. »

LaPolice, 52 ans, en était à son deuxième mandat en tant qu’entraîneur-chef de la LCF, après avoir servi à ce titre avec Winnipeg (2010-12). Il a compilé un dossier de 16-28 avec les Bombers pour une note globale de 22-50 en cinq campagnes en tant qu’entraîneur-chef de la ligue.

Au cours de ses quatre saisons précédentes en tant qu’entraîneur-chef de la LCF, les équipes de LaPolice n’avaient participé qu’une seule fois aux séries éliminatoires. Les Bombers ont atteint le match de la Coupe Grey 2011 avant de s’incliner 34-23 contre les Lions de la Colombie-Britannique au BC Place Stadium.

Malgré son record, Ottawa reste en lice pour les séries éliminatoires dans la division Est. Le Rouge et Noir entre en action samedi derrière Montréal, deuxième (6-7), par six points et seulement deux points derrière Hamilton, troisième (4-10).

Les Alouettes visitent les Elks d’Edmonton samedi soir alors que Hamilton est inactif.

Ottawa jouera un aller-retour avec Montréal à partir de l’Action de grâces lundi (10 octobre) avant de terminer sa saison régulière avec un aller-retour contre Hamilton.

Ottawa a présenté une fiche de 3-11 lors de la première saison de LaPolice en tant qu’entraîneur-chef. Mais l’optimisme était élevé dans la capitale canadienne cette année après que Burke, à sa première saison en tant que directeur général, ait effectué un certain nombre de mouvements hors saison, notamment la signature du quart-arrière Jeremiah Masoli.

REGARDER | Les Lions battent les Rouges et Noirs à Vancouver :

Les Lions infligent aux Redblacks une 3e défaite consécutive dans une victoire à domicile

Vernon Adams Jr. a lancé pour 305 verges et 2 touchés pour propulser la Colombie-Britannique vers une victoire de 34-19 sur Ottawa.

Ottawa a amorcé la saison avec trois défaites consécutives avant que Masoli ne subisse une grave blessure au genou lors d’un revers de 28-13 contre les Roughriders de la Saskatchewan le 8 juillet. L’Américain de 34 ans a été mis à l’écart depuis.

Et l’attaque des Redblacks, sous la direction de LaPolice, a beaucoup lutté avec la cohérence. L’unité est classée dernière au classement général pour les points offensifs (19,5 par match) et les TD offensifs (21).

Ottawa a également été sans victoire à domicile (0-6) et a une fiche de 2-4 dans la division Est cette saison.

Advertisements
Continue Reading

CFL

La défense des bombardiers domine, Collaros lance 4 touchés dans la victoire sur les coureurs

Published

on

Par

Advertisements

Après sa pire performance de la saison, la défensive des Blue Bombers de Winnipeg a forcé six revirements pour ouvrir la voie dans une victoire de 31-13 contre les Roughriders de la Saskatchewan devant une foule de 33 234 partisans à guichets fermés au IG Field.

Winnipeg, qui avait cédé 48 points aux Tiger-Cats de Hamilton la semaine dernière dans une défaite, a forcé trois revirements sur des essais, un échappé et a capté deux interceptions pour améliorer sa fiche à 13-2 et décrocher un match éliminatoire à domicile dans l’Ouest.

Le quart-arrière de Winnipeg, Zach Collaros, a complété 14 de ses 25 passes pour 296 verges et quatre touchés. Le botteur Marc Liegghio a réussi les quatre tentatives de points supplémentaires et a ajouté un panier de 22 verges.

La Saskatchewan tombe à 6-9 mais reste dans le tableau des séries éliminatoires.

Le quart-arrière des Riders Cody Fajardo a complété 26 passes sur 38 pour 307 verges et une interception. Il a également couru pour un TD de sept verges.

L’offensive des Bombers est sortie de son marasme juste après que le botteur de la Saskatchewan Brett Lauther ait inscrit son deuxième placement de la soirée. Collaros a rejoint Nic Demski pour un touché de 42 verges, son deuxième du match. Le jeu a couronné un entraînement de score en deux jeux de 70 verges.

Collaros a enchaîné avec une frappe de touché de 64 verges contre le demi-fendu Dalton Schoen, pour une prise marquante. Il s’agissait d’un autre entraînement de deux jeux, qui a duré 64 verges pour donner à Winnipeg une avance de 31-13 au milieu du quatrième quart.

Advertisements

Les Riders se sont rapprochés à 17-13 au début du quatrième quart. Après une course de 12 jeux et 74 verges bloquée à la ligne des sept verges de Winnipeg, Lauther a lancé un placement de 14 verges.

La Saskatchewan avait ouvert le pointage en deuxième demie. Fajardo a couronné un entraînement de sept jeux et 80 verges avec une course TD de sept verges au troisième et court. La conduite a été aidée par une pénalité pour rudesse du passeur sur le joueur de ligne défensive Ricky Walker. Le point supplémentaire de Lauther a permis aux Riders de réduire l’écart à 17-10 au milieu de la troisième.

Les Bombers ont profité d’un long retour d’interception pour prendre une avance de 17-3 en deuxième demie. Le demi défensif Jamal Parker a battu Fajardo et a parcouru 37 verges jusqu’à la ligne des 37 verges de la Saskatchewan avec seulement 59 secondes à faire à la demie. Winnipeg n’a pris que 40 secondes pour parcourir 37 verges en cinq jeux, pour couronner le tout avec une passe de touché de 25 verges de Collaros à Demski.

Lors de l’entraînement précédent de la Saskatchewan, la défensive des Bombers avait bourré Fajardo sur un troisième et court pour forcer le premier revirement du match.

Après un entraînement de 13 matchs et 78 verges, les Bombers se sont contentés d’un placement de 22 verges de Liegghio pour leur donner une avance de 10-3 au début du deuxième quart.

Winnipeg avait pris un 7-3 dans le deuxième quart. Après avoir accordé un placement de 25 verges à Lauther, les Bombers ont parcouru 70 verges en seulement quatre jeux lors de leur premier entraînement marqué. Il a été couronné par un lancer de 36 verges de Collaros au receveur éloigné Rasheed Bailey pour le majeur.

Les Riders affronteront ensuite les Tiger-Cats à Hamilton le 7 octobre. Pendant ce temps, Winnipeg accueillera les Elks d’Edmonton le 8 octobre.

Advertisements

Continue Reading

Tandance