Connect with us

NBA

Après 10 ans, des dizaines de milliers de dollars amassés, le tournoi commémoratif Keith Keating sonne la dernière sonnerie

Published

on

Adam Keating a commencé le tournoi Keith Keating Memorial Basketball en 2013 aux côtés de son frère, Alex. Leur père, Keith, est décédé en 2013 des suites d’une bataille contre un cancer de l’estomac. (Alex Kennedy/CBC)

Adam Keating dit qu’il a toujours su que le tournoi commémoratif annuel Keith Keating aurait un point final.

Maintenant que c’est ici, dit-il, il est submergé par le soutien de ceux qui honorent l’héritage de son père.

Adam a commencé le tournoi en 2013 aux côtés de son frère, Alex, à la suite du décès de leur père après une bataille contre le cancer de l’estomac. Neuf ans et huit tournois plus tard, ils ont amassé plus de 134 000 $ pour le nouveau centre de chimiothérapie du Health Sciences Centre de St. John’s.

« Lorsqu’il est décédé d’un cancer en 2013, un de mes amis m’a dit : ‘Ce serait vraiment cool si nous avions un match de basket pour ton père.’ Un match de basket, un match », a déclaré Keating mercredi en riant. « Cela s’est transformé en bien plus d’un match. »

Quarante-quatre équipes de partout à Terre-Neuve sont représentées dans six divisions pour le tournoi final, les Jeux se dérouleront de mercredi à samedi au Powerplex de St. John’s.

Keating a déclaré que l’inspiration pour le tournoi venait de l’amour de son père pour le basket-ball, de l’atmosphère du tournoi et de l’aide à ses enfants et à d’autres étudiants pour prospérer en athlétisme.

Un homme souriant pose pour une photo devant un fond de basket-ball.
Keith Keating était un membre éminent de la communauté du basketball dans la péninsule d’Avalon. (Tournoi commémoratif Keith Keating)

« Papa avait l’habitude d’être littéralement au gymnase avec nous deux, trois, quatre heures par nuit. Et cela n’avait même pas de sens pourquoi il était là. Comme si j’y pensais maintenant que je suis plus âgé. Comme s’il travaillait jusqu’à cinq et six heures, puis il est rentré à la maison et s’est assis dans une salle de sport avec moi jusqu’à 22 heures du soir », a-t-il déclaré.

« Je suis épuisé après le travail. Qu’il fasse ça tous les jours sans se plaindre… Je pense que c’est une chose incroyable. »

Le premier tournoi a réuni 16 équipes et a connu une croissance exponentielle au fil des ans, a-t-il déclaré. Quarante des 44 équipes se sont inscrites en deux semaines après un seul e-mail.

Keating a déclaré que l’objectif de sa famille lors du lancement du tournoi était de le faire fonctionner pendant 10 ans. Mais avec deux ans perdus à cause du COVID-19, il voit le tournoi de cette semaine comme un moyen de terminer le tournoi sur une bonne note plutôt que de le voir se terminer par la pandémie.

Porter l’héritage

Keating a déclaré que la croissance et l’engagement continu envers un tournoi honorant l’héritage de son père étaient magiques à voir – d’autant plus que les adolescents participant au tournoi de cette année n’auraient jamais connu Keith.

« Pour continuer à venir et à porter les chemises et à en faire partie, je pense que c’est quelque chose qui l’exciterait beaucoup », a-t-il déclaré.

Les étudiants-athlètes débordaient d’excitation alors que des centaines de spectateurs s’entassaient sur les quatre terrains de basket-ball du Powerplex, ravis de disputer des matchs après deux années difficiles pour les sports scolaires.

Deux femmes portant des pulls Gonzaga High School Basketball sourient dans une salle de sport.
Les élèves du lycée Gonzaga, Molly O’Neil, à gauche, et Carly Morris étaient ravies de se rendre sur le terrain pour leur premier match mercredi. (Alex Kennedy/CBC)

« Tout le monde aime jouer, et nous n’avons pas eu cette chance depuis quelques années à cause de la COVID », a déclaré Carly Norris, une élève de 11e année à l’école secondaire Gonzaga à St. John’s. « Nous attendions cela depuis des années, et c’est tout simplement génial d’être de retour. »

Sa coéquipière de 12e année, Molly O’Neil, a déclaré que l’énergie et les circonstances du tournoi le distinguent.

« Je pense juste que c’est vraiment spécial de faire partie de ça », a déclaré O’Neil.

« De toute évidence, ces gens viennent de s’appuyer sur le basket-ball à Terre-Neuve, et le simple fait de voir cela continuer et de pouvoir honorer ces personnes qui ont travaillé si dur dans ce type de situation est vraiment spécial. »

Je pense qu’il serait hors de lui.-Adam Keating

Peter Tobin, le meilleur ami d’Adam Keating et quelqu’un qui a été entraîné par Keith dans plusieurs sports, dit que c’est amusant de revenir au tournoi et de se souvenir d’un ami.

« Keith était un homme calme. J’étais un enfant un peu exubérant, donc je pense que j’avais l’habitude d’obtenir une bonne ascension de lui », a déclaré Tobin. « Il était toujours là si vous aviez besoin de lui demander quoi que ce soit, et c’était aussi un excellent statisticien. »

REGARDER | Adam Keating et les joueurs du Keith Keating Memorial Tournament discutent avec Alex Kennedy de la CBC :

Les basketteurs se souviennent du pilier de la scène de St. John’s avec le dernier tournoi commémoratif

Alors que le dernier tournoi commémoratif Keith Keating – lancé en 2013 – touche à sa fin, le fondateur Adam Keating affirme que le soutien à l’événement a été écrasant.

Tobin dit que le tournoi est particulièrement important pour lui après le décès de sa mère d’un cancer en 2017.

« Ce tournoi est génial en général, mais ce qui le rend spécial, c’est tout l’argent et les fonds qui vont à la recherche sur le cancer. Vous savez, tout le monde a été touché par le cancer d’une manière ou d’une autre, qu’il ait perdu quelqu’un ou connaisse quelqu’un qui le combat. maintenant », a-t-il déclaré.

Keating espère que le tournoi pourra dépasser les 200 000 $ amassés à vie pour la recherche sur le cancer d’ici la fin du tournoi samedi, et ne compte pas revivre sous une forme ou une autre à l’avenir. Il se concentre également sur la collecte de fonds du côté consultatif, rejoignant le conseil d’administration du Dr H. Bliss Murphy Cancer Center l’année dernière.

Alors que « la dernière danse », comme il l’a dit, touche à sa fin, Keating a déclaré que son père serait probablement fier de la façon dont les choses se sont déroulées.

« Je pense qu’il serait hors de lui, pour être honnête. »

En savoir plus sur CBC Terre-Neuve-et-Labrador

NBA

Anunoby et VanVleet se combinent pour 52 points, mènent les Raptors épuisés devant les Mavericks

Published

on

Par

Fred VanVleet a rebondi d’une maladie pour marquer 26 points, tandis que OG Anunoby a ajouté 26 points et neuf rebonds et les Raptors épuisés de Toronto ont battu les Dallas Mavericks 105-100 samedi.

Chris Boucher a terminé avec 22 points, dont un gros panier dans les dernières secondes pour Toronto (10-9). Juancho Hernangomez a marqué 10 points.

Luka Doncic a mené les Mavericks (9-9) avec 24 points, neuf passes et sept rebonds.

Les Raptors ont été durement touchés par les blessures et la maladie, commençant leur 10e alignement samedi en 19 matchs. VanVleet avait raté trois des cinq matchs précédents avec une maladie non COVID et s’est déclaré toujours malade la nuit où il a marqué 23 points lors de la victoire de Toronto contre Miami le 16 novembre.

Les Raptors restent sans Scottie Barnes (entorse du genou), Pascal Siakam (entorse de l’adducteur), Precious Achiuwa (entorse de la cheville), Dalano Banton (entorse de la cheville), Otto Porter Jr. (orteil disloqué) et Justin Champagnie (mal au dos).

Et ils avaient l’air d’être là pour une longue nuit après un départ terrible samedi. Mais ils ont récupéré leur chemin, prenant leur première avance au début de la seconde mi-temps, et ont gagné jusqu’à 11 points à la fin du troisième quart. Anunoby et VanVleet ont combiné pour 16 points dans le troisième et Toronto menait 81-73 pour commencer le quatrième.

Dallas a repris la tête, mais lorsque Boucher a lancé un dunk alley-oop à une main de VanVleet avec 6:57 à jouer, le panier a donné une avance de 90-85 à Toronto.

Anunoby a marqué six points consécutifs pour donner une avance d’un point aux Raptors avant que Boucher ne soit victime d’une faute sur un sauteur avec 31,4 secondes à jouer, tombant au sol. Le natif de Montréal a agité ses bras de haut en bas pour que les fans de la Scotiabank Arena – qui étaient debout – l’acclament. Ils ont accepté avec plaisir.

REGARDER | Le retour de VanVleet dans la gamme élève les Raptors sur les Mavericks :

Le retour de VanVleet dans la gamme permet aux Raptors de vaincre les Mavericks

Fred VanVleet de Toronto a marqué 26 points alors que les Raptors ont battu les Mavericks de Dallas 105-100.

Doncic a répondu avec un sauteur, puis Thaddeus Young a réussi deux lancers francs pour une avance de trois points à Toronto avec 16,6 secondes à jouer. Dorian Finney-Smith a lancé une passe errante avec 5,0 secondes à jouer directement entre les mains de Young, et c’était le match.

Les Raptors ont trébuché sur un départ horrible et ont traîné de 15 points à mi-chemin du cadre. Les Mavs étaient si dominants que Dwight Powell s’est arrêté pour attacher sa chaussure pour une possession entière de Dallas et les Mavs ont quand même marqué dessus.

Boucher a fourni une grande étincelle sur le banc avec 10 points et six rebonds, et les Raptors ont clôturé le quart avec une course de 17-7 et traînaient 29-24 pour commencer le deuxième.

Toronto a continué à combler le déficit et le flotteur de Boucher 1:09 après le début de la deuxième demie a donné aux Raptors leur première avance. Anunoby a converti un jeu à trois points 57 secondes avant la mi-temps, donnant une avance de sept à Toronto, et les Raptors menaient 54-52 à la pause.

L’entraîneur des Raptors Nick Nurse a eu des mots gentils pour Dwight Powell, natif de Toronto, qu’il a entraîné dans l’équipe canadienne. « C’est une personne formidable. Un gars de caractère, travailleur et sensé. Il joue très fort, il joue pour gagner, il se soucie de ses coéquipiers et il continue de s’améliorer », a déclaré Nurse à propos de Powell, qui a commencé pour les Mavs dimanche. « C’est un excellent joueur d’équipe. »

Les Raptors portaient leurs maillots noir et or City Edition. VanVleet portait des chaussures dorées. Toronto accueille les Cleveland Cavaliers lundi pour couronner ce match à domicile de trois matchs.

Continue Reading

NBA

VanVleet des Raptors, Barnes mis à l’écart contre les Nets

Published

on

Par

Les blessures et les maladies continuent d’augmenter pour les Raptors de Toronto.

Fred VanVleet faisait partie des joueurs répertoriés comme absents contre les Brooklyn Nets mercredi avec une maladie non COVID.

Sont également absents la recrue NBA en titre de l’année Scottie Barnes (entorse du genou) et Dalano Banton (entorse de la cheville).

L’attaquant étoile Pascal Siakam, Precious Achiuwa et Otto Porter Jr. sont également toujours à l’écart des blessures, laissant les Raptors avec 10 joueurs disponibles pour affronter Brooklyn.

Chris Boucher et Gary Trent Jr. ont été répertoriés comme disponibles pour les Raptors après avoir raté le match de Toronto samedi contre Atlanta avec des maladies non COVID.

Continue Reading

NBA

Kyrie Irving rejoint les Nets après une interdiction de 8 matchs et s’excuse pour le mal que ses actions ont causé

Published

on

Par

Kyrie Irving est revenu sur les Brooklyn Nets dimanche et a présenté ses excuses à quiconque s’est senti menacé ou blessé lorsqu’il a publié un lien vers un documentaire contenant du matériel antisémite.

Irving a été suspendu par l’équipe le 3 novembre, quelques heures après avoir refusé de dire qu’il n’avait aucune conviction antisémite lors d’une rencontre avec des journalistes au centre d’entraînement des Nets.

De retour au bâtiment pour la fusillade matinale de l’équipe, Irving a déclaré qu’il aurait dû gérer cette interview différemment.

« Je ne défends rien qui se rapproche du discours de haine ou de l’antisémitisme ou de tout ce qui va à l’encontre de la race humaine », a déclaré Irving. « J’ai l’impression que nous devrions tous avoir l’occasion de parler pour nous-mêmes lorsque des choses sont supposées à notre sujet et je pense qu’il était nécessaire que je me tienne à cet endroit et assume la responsabilité de mes actions, car il y avait un moyen que j’aurais dû gérer tout cela et alors que je regarde en arrière et réfléchis quand j’ai eu l’occasion d’exprimer mes profonds regrets à quiconque s’est senti menacé ou blessé par ce que j’ai publié, ce n’était pas du tout mon intention. »

Irving a raté huit matchs pendant la suspension, ce qui, selon les Nets, durerait au moins cinq matchs.

J’étais légitimement sur la défensive. … Comment peut-on traiter quelqu’un d’antisémite si on ne le connaît pas ?— Joueur des filets Kyrie Irving

L’équipe a déclaré qu’il était disponible pour jouer dans son match à domicile dimanche soir contre Memphis.

Irving a déclaré qu’il cherchait initialement plus d’informations sur son héritage lorsqu’il a publié le lien vers Hébreux aux nègres : réveillez l’Amérique noire sur sa page Twitter. Lorsqu’on l’a interrogé pour la première fois à ce sujet, il a défié son droit de publier du matériel qui l’intéressait. Puis, il a refusé de s’excuser ou de clarifier ses convictions religieuses lors d’un autre entretien quelques jours plus tard, ce qui a entraîné sa suspension.

« J’étais à juste titre sur la défensive qu’il y avait une supposition que je pouvais être antisémite, ou que je voulais publier un documentaire pour être côte à côte avec toutes les opinions du documentaire », a déclaré Irving, ajoutant : « Comment pouvez-vous appeler quelqu’un un antisémite si vous ne les connaissez pas ? »

« Je ne voulais faire de mal à personne, à aucun groupe »

Mais son ton était plus réfléchi alors qu’il parlait pendant environ 12 minutes dimanche, remerciant sa famille et ses amis pour leur soutien. Certains, dont des responsables de la National Basketball Players Association et le directeur général des Nets, Sean Marks, étaient dans la salle pendant qu’il parlait.

« Je ne voulais faire de mal à personne, à aucun groupe de personnes et oui, c’est un grand moment pour moi parce que je suis capable d’apprendre tout au long de ce processus que le pouvoir de ma voix est très fort, l’influence que j’ai à l’intérieur ma communauté est très forte et je veux en être responsable », a déclaré Irving.

« Pour ce faire, vous devez admettre que vous vous trompez et dans les cas où vous blessez des gens et que cela les affecte. »

Nike a suspendu sa relation avec Irving et les retombées ont semblé tendre davantage la relation entre Irving et les Nets, qui ont refusé de lui accorder une prolongation de contrat l’été dernier. Il a raté la plupart de leurs matchs à domicile la saison dernière lorsqu’il a refusé de se faire vacciner contre le COVID-19, comme cela était obligatoire à l’époque à New York.

L’organisation a déclaré qu’il était « inapte à être associé aux Brooklyn Nets » lorsqu’elle l’a suspendu. Mais les Nets ont félicité Irving dimanche pour les mesures qu’il a prises depuis.

« Kyrie s’est approprié ce voyage et a eu des conversations avec plusieurs membres de la communauté juive », a déclaré l’équipe dans un communiqué. « Nous sommes ravis qu’il aborde le processus de manière significative. »

Continue Reading

Tandance